Même perdant, le "trumpisme" laissera sa marque dans la société américaine

06/11/16 à 10:19 - Mise à jour à 16:43

Source: Belga

Même s'il perd mardi l'élection présidentielle américaine, l'influence de Donald Trump pourrait se faire sentir bien après l'élection du 8 novembre: ses idées populistes, la colère de ses sympathisants et la fracture du parti républicain semblent là pour durer.

Le milliardaire de 70 ans, qui n'a jamais eu de mandat électif, s'est hissé jusqu'au seuil de la Maison Blanche à la surprise générale. Une partie de l'establishment républicain l'a répudié, d'autres caciques du parti ont voté pour lui en se pinçant le nez. Mais la base républicaine a applaudi à grand bruit: enfin un candidat au parler brut, un outsider supposé, se faisant l'écho de leur colère et de leur inquiétude face à la mondialisation et aux changements démographiques.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires