Liliane Bettencourt placée sous tutelle

17/10/11 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Source: Le Vif

L'héritière du fondateur des cosmétiques L'Oréal et troisième fortune de France, va être placée sous tutelle, a annoncé une avocate de sa fille, Françoise Bettencourt-Meyers.

Liliane Bettencourt placée sous tutelle

© EPA

Liliane Bettencourt va être placée sous la tutelle de son petit-fils aîné Jean-Victor Meyers, ses biens et son patrimoine étant placés sous la tutelle de sa fille Françoise et de ses deux-petits fils, a déclaré Me Charlotte Robbe-Phan, à l'issue d'une audience devant la juge des tutelles de Courbevoie (banlieue parisienne).

Liliane Bettencourt souffre de démence et d'Alzheimer

Liliane Bettencourt souffre d'une "démence mixte" et d'"une maladie d'Alzheimer à un stade modérément sévère", avec "un processus dégénératif cérébral lent", selon un rapport d'expertise médicale révélé lundi par LeMonde.fr.

La juge des tutelles de Courbevoie s'est appuyé sur ce rapport pour rendre sa décision sur le placement sous protection judiciaire de l'héritière du fondateur de L'Oréal, bientôt âgée de 89 ans. La magistrate doit s'assurer de la bonne protection de la troisième fortune de France souffrant d'une maladie cérébrale et en conflit ouvert avec sa fille qui accuse son protecteur de conflit d'intérêts.

"Incapable de répondre" au test

Le rapport d'expertise médicale rendu fin septembre conclut que Liliane Bettencourt, "atteinte de troubles cognitifs évidents avec désorientation temporelle, troubles mnésiques, troubles de raisonnement et éléments aphasiques (...), présente un tableau clinique de démence à un stade modérément sévère", selon LeMonde.fr. Selon le rapport, le neurologue Bruno Daunizeau a jugé Liliane Bettencourt "incapable de répondre aux différentes questions des tests", tandis que Jean-François Dartigues, psychologue, estime que la milliardaire souffre, à l'instar de Jacques Chirac, d'"une anosognosie".

Pour les experts l'héritière de L'Oréal "présente une maladie d'Alzheimer à un stade modérément sévère avec une possible participation vasculaire"; elle est la proie d'un "processus dégénératif cérébral lent et progressif", ajoute le site du quotidien.

"Je sais bien, ils veulent m'enfermer"

L'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt a menacé, dans un entretien au Journal du Dimanche, de se rendre à l'étranger si la justice la plaçait sous l'autorité de sa fille Françoise. "Si c'est cela, je pars à l'étranger. Si ma fille s'occupe de moi, j'étoufferai", confiait-elle au quotidien. "Je tremble! Il n'y a plus qu'à prier (...). Je sens que je vais être écrabouillée", dit Liliane Bettencourt au JDD. "Ah oui, le pire, le cauchemar, ce serait de dépendre de Françoise", dit-elle, estimant que cela pourrait la conduire "au point peut-être où je n'aurais plus envie de vivre". "Tout cela me fatigue (...) Cela mine. C'est épuisant", dit l'octogénaire, ajoutant: "Je sais bien, ils veulent m'enfermer".

Les avocats de Liliane Bettencourt font appel

"Nous n'avons pas d'autre choix que de faire appel de cette décision de mise sous tutelle de Liliane Bettencourt par sa fille et ses deux petits-fils", ont déclaré à l'AFP l'avocat de Liliane Bettencourt Jean-René Farthouat et son ancien protecteur, Pascal Wilhelm.

LeVif.be avec L'Express.fr et Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires