Libye, vertiges et tremblements

13/07/16 à 08:32 - Mise à jour à 08:31

Source: Le Vif/l'express

Plombé par le chaos politique, les angoisses sécuritaires et le fléau Daech, le quotidien de Tripoli à Misrata est un combat permanent. Qui contraint la population à naviguer entre solidarité et système D.

Le swing est vigoureux, le jeu d'approche millimétré, le putting précis. Et, à vrai dire, le quintet de retraités qui arpente, club à la main, le parcours en bord de mer de Gargaresh, dans les faubourgs ouest de Tripoli, a bien du mérite. Car, ici, point de fairways verdoyants : on s'adonne, à l'heure où les ombres s'étirent, au golf en terrain hostile. A tout moment, la balle alvéolée peut gicler sur un tesson de verre ou un fragment de parpaing. Les greens ? Même pas verts. Des aires brunâtres, mi-terre, mi-sable, que l'on lisse à la raclette le moment venu. Adossé à une plage rocailleuse, ce neuf-trous - sans compter les crevasses et ravines - dessine en modèle réduit la Libye d'aujourd'hui : une nation rugueuse à la trajectoire imprévisible, striée de lignes de faille.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires