Les Marocains ont voté dans le calme

25/11/11 à 21:38 - Mise à jour à 21:38

Source: Le Vif

Les électeurs marocains ont voté ce vendredi pour élire de nouveaux députés.

Les Marocains ont voté dans le calme

© Reuters

Les bureaux de vote des législatives ont fermé. Pour le premier scrutin depuis la nouvelle Constitution, la participation est en nette hausse. Le parti qui remporte l'élection devra choisir le chef du gouvernement.

Les bureaux de vote pour l'élection de la première chambre du parlement marocain ont fermé à 18 heures GMT, avec un taux de participation en nette hausse par rapport aux dernières législatives de 2007. Enjeu du scrutin, une possible percée du parti Justice et développement (PJD, islamiste modéré), principal parti de l'opposition parlementaire.

La participation était de 34% deux heures avant la cloture, selon le ministère de l'Intérieur, un taux bien plus élevé que les 21,8% atteint à la même heure aux législatives de 2007, marquées par un fort absentéisme. Ce vendredi, ils étaient 13,5 millions de Marocains à être appelés aux urnes pour élire 395 députés du parlement.

Les premières estimations des résultats du vote sont attendues en fin de soirée, et les chiffres définitifs, dans la journée de samedi.

Sur la voie d'Ennahda en Tunisie
S'inscrivant dans le mouvement du printemps arabe, cette consultation intervient juste après celle de la Tunisie, et avant l'Egypte, deux pays où l'islam politique a le vent en poupe à l'instar de la Turquie.

Le Parti Justice et Développement (PJD, islamistes modérés) d'Abdellah Benkirane, qui a toujours été dans l'opposition (47 députés sur 395), table sur un succès semblable au parti islamiste Ennahda, en Tunisie, fin octobre.

Ses deux principaux adversaires sont deux partis aguerris, membres de la coalition gouvernementale: l'Istiqlal (Indépendance) du Premier ministre Abbas El Fassi et le Rassemblement national des indépendants (RNI, libéral), dont le secrétaire général est l'actuel ministre des Finances Salaheddine Mezouar.

LeVif.be avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires