Les îles du Pacifique : "les changements climatiques nous menacent"

03/08/10 à 12:45 - Mise à jour à 12:45

Source: Le Vif

Demain s'ouvre le sommet annuel du Forum du Pacifique. Les îles du Pacifique, particulièrement concernées par le changement climatique et extrêmement vulnérables à la montée du niveau des océans, souhaiteraient être davantage entendus sur la scène internationale.

Les îles du Pacifique : "les changements climatiques nous menacent"

Le Forum du Pacifique est une organisation qui cherche à favoriser la paix, la sécurité et le développement économique de la région grâce à la coopération de ses 16 membres, parmi lesquels figurent l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et les îles Fidji.

Réunis dès ce mardi à Port Vila au Vanuatu, les dirigeants des petits pays insulaires ont d'ores et déjà tiré la sonnette d'alarme jugeant la question du réchauffement climatique très urgente.
Depuis plusieurs années, le Forum du Pacifique se mobilise contre le changement climatique mais en 2010, les pays membres désirent s'engager à agir encore plus efficacement contre le réchauffement global.

"Le changement climatique menace nos cultures, nos styles de vie et, plus que tout notre survie. Il menace la prospérité et le développement des îles du Pacifique. (...) Il est temps d'agir et d'agir maintenant. Le changement climatique est la tâche la plus importante qui incombe aux être humains (...).Mais les pays en voie de développement ne peuvent pas agir seuls. Un plan ambitieux est nécessaire à la survie du Pacifique, et pour cela, les leaders mondiaux doivent également agir et prendre leur responsabilité afin de mener à un effort global contre le changement climatique."

Plusieurs îles du Pacifique ont déjà vu une partie de leur population déplacée et craignent d'être submergées par la montée des océans. En effet, les capitales respectives de Tuvalu et Kiribati, pays membres de l'organisation, se situent à peine deux mètres au-dessus du niveau de la mer. On estime qu'en 2100 le niveau de la mer aura monté de 1,1 mètre.

Le changement climatique est donc une véritable catastrophe pour les îles du Pacifique, que leur position géographique isolée rend déjà particulièrement vulnérables économiquement.

Selon Toke Talagi, Premier ministre de Niue, île minuscule située à 2400 km au nord-est de la Nouvelle-Zélande, c'est aux pays les plus menacés de prendre les devants :

"A de nombreux points de vue, nous sommes les pays les plus exposés de la planète et de ce fait, nous devons prendre la tête de ce combat."

Cependant, il déplore que l'accès aux fonds promis lors du sommet de Copenhague en décembre 2009 soit si lent et laborieux. "Même si des aides financières ont été promises et débloquées, jusqu'à présent, nous n'avons pas vu grand-chose." Il regrette également que les petites îles soient si peu prises en compte dans le Forum du Pacifique face à des géants comme l'Australie ou la Nouvelle-Zélande.

Cette année, le sommet du Forum du Pacifique se concentrera avant tout sur les inquiétudes liées au changement climatique, sans pour autant oublier ses autres secteurs d'activités tels les télécommunications, le commerce, la sécurité ou encore l'énergie

LeVif.be

Nos partenaires