Les Français considérés comme les habitants les plus arrogants d'Europe

15/05/13 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Le Vif

Une étude du Pew Research Center révèle que la popularité de l'Union européenne a fort diminué ces dernières années. Elle démontre aussi que les Français sont considérés comme les habitants d'Europe les plus arrogants. Les Français confirment, eux-mêmes, cette donnée.

Les Français considérés comme les habitants les plus arrogants d'Europe

© Belga

Le bureau d'études Pew Research Center, basé à Washington, a interrogé plus de 7.600 personnes issues de huit pays européens (le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Grèce, la Pologne et la Tchéquie). Seulement 45 pour cent des populations des pays étudiés se disent favorables à l'Union européenne (UE). En 2012, ce chiffre s'élevait encore à 60 pour cent.

Un fossé entre le nord et le sud

Le bureau d'études constate que la crise économique suscite la discorde. Un fossé s'est creusé entre les états membres du nord et du sud. En outre, la France et l'Allemagne ne sont plus sur la même longueur d'onde.

Dans les pays du sud très affectés par la crise, les sentiments négatifs sont renforcés par le malaise causé par les mesures d'austérité imposées par les pays situés au nord des Alpes. L'opinion publique de ces états touchés par la crise estime que l'intégration européenne les a affaiblis sur le plan économique.

En outre, Paris et Berlin sont d'avis que Bruxelles doit moins s'impliquer dans les comptes individuels des états membres. En France surtout, le sentiment est à la noirceur. Il y a un an, 60 pour cent de la population étaient encore favorables à l'UE. Cette année, ce chiffre a dégringolé à 41 pour cent.

Dette publique

Les Européens s'inquiètent surtout de la dette publique de leur pays, écrivent les chercheurs. Malgré les économies sévères, la population de la plupart des pays préfère de nouvelles mesures d'économie à des investissements supplémentaires pour relancer l'économie.

La crise fait rejaillir les stéréotypes. L'Allemagne devient de moins en moins populaire à cause de son approche sévère vis-à-vis des pays méridionaux. La grande majorité des Européens interrogés estiment que les Allemands sont les habitants les moins compatissants d'Europe même si la France et l'Allemagne décernent cette palme au Royaume-Uni. En revanche, de nombreux répondants s'accordent à qualifier l'Allemagne de pays le plus fiable. Étrangement, les Grecs estiment que cette position leur est dévolue.

"Si l'économie est à l'origine du sentiment antieuropéen, elle peut aussi s'ériger en solution. Une fois que les états membres auront retrouvé le chemin vers le haut, il est possible que le soutien à l'UE s'amplifie à nouveau", conclut le centre de recherche américain.

Annelies Van Erp

Nos partenaires