Les femmes musulmanes sont discriminées à l'embauche, confirme un rapport

26/05/16 à 09:53 - Mise à jour à 09:53

Source: Belga

Le Réseau européen contre le racisme ENAR (European Network Against Racism) a publié jeudi un rapport intitulé "Femmes oubliées" sur l'impact de l'islamophobie sur les femmes musulmanes dans huit pays: la Belgique, le Danemark, la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Suède et le Royaume-Uni.

Les femmes musulmanes sont discriminées à l'embauche, confirme un rapport

Foire musulmane de Bruxelles © Belga

Ce rapport estime la population musulmane à 8% en France (4,1 millions), 6% en Belgique (630.000) et aux Pays-Bas (1 million), 5% en Allemagne (3,8 à 4,3 millions), 4,9% en Suède (451.000) et 4,5 au Royaume-Uni (2,7 millions). La répartition en Belgique est estimée à 22% à Bruxelles, contre 4% en Flandre et en Wallonie.

La publication recommande en premier lieu de réduire les restrictions liées aux interprétations restrictives du principe de neutralité, qui entravent le droit à la liberté d'expression, à manifester sa religion ou ses croyances et au port de tenues et signes religieux. Il conseille de définir strictement le principe de justification objective et raisonnable concernant les exigences professionnelles essentielles.

Au niveau de l'emploi, les femmes musulmanes sont victimes d'une triple discrimination, de genre, ethnique et religieuse. En Belgique, selon les données du Centre interfédéral pour l'égalité des chances (UNIA), 50% des plaintes déposées par des femmes pour motifs relatifs à la religion en 2014 concernaient l'emploi. En matière de discrimination religieuse, 9 dossiers sur 10 étaient constitués par des personnes musulmanes en 2014. L'interdiction de signes religieux dans le secteur public a entraîné une appropriation du concept de neutralité publique dans les règlements des entreprises privées. Selon UNIA, 44% des employeurs s'accordent à penser que le port du voile peut influencer de façon négative la sélection des candidats.

Dans les huit pays étudiés, les femmes musulmanes sont les principales cibles des violences islamophobes, spécialement celles qui portent le voile. En Belgique, selon le Collectif Contre l'Islamophobie en Belgique (CCIB), 63,6% des crimes et délits islamophobes identifiés entre janvier 2012 et septembre 2015 concernaient des femmes. Ce nombre a été estimé à 59% en Allemagne, à 90% en 2015 aux Pays-Bas et 81,5% en 2014 en France.

Nos partenaires