Les attaques de Breivik auraient pu être évitées ou abrégées

13/08/12 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Le Vif

Une commission indépendante mise en place pour tirer des enseignements des attaques du 22 juillet 2011 en Norvège a sévèrement critiqué lundi le travail de la police, jugeant que l'attentat à la bombe d'Oslo aurait pu être évité et Anders Behring Breivik arrêté plus tôt.

Les attaques de Breivik auraient pu être évitées ou abrégées

© AFP

"L'attaque contre le quartier des ministères du 22 juillet aurait pu être évitée grâce à l'application efficace des mesures de sécurité existantes", a conclu la commission dans un rapport remis au Premier ministre Jens Stoltenberg.

"Une intervention de la police était vraiment possible. L'auteur des attaques aurait pu être stoppé plus tôt", a-t-elle ajouté.

Le 22 juillet, l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik avait d'abord tué huit personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, avant d'en abattre 69 en ouvrant le feu sur un camp d'été de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoeya.

La police norvégienne a été vivement critiquée pour sa supposée lenteur: plus de trois heures s'étaient écoulées entre l'attentat d'Oslo et l'arrestation de Breivik sur Utoeya alors que son nom était déjà connu des services de sécurité.

La fusillade d'Utoeya elle-même avait duré environ une heure et quart, la police ayant peiné à trouver des moyens pour se rendre sur cette petite île située sur un lac, à 600 mètres de la berge.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires