Le tour du monde au pas de course en 622 jours

29/08/13 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Le Vif

Tom Dennis, un Australien de 52 ans, s'est lancé le défi de courir 26.232 kilomètres en 622 jours, à travers cinq continents et vingt pays. Actuellement, il a déjà parcouru environ 24.000 kilomètres.

Le tour du monde au pas de course en 622 jours

© Thinkstock

Parti le 31 décembre 2011 de l'Opéra de Sydney, Tom Dennis compte être de retour à la même date et au même endroit, deux ans plus tard, soit le 31 décembre 2013 prochain. Il a déjà effectué les quatre premières étapes de son parcours, à savoir la Nouvelle-Zélande, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud à partir de l'Océan Pacifique jusqu'a l'Océan Atlantique, l'Europe de Lisbonne à Istanbul et la côte de la Malaisie. Tom Dennis est à ce jour de retour en Australie pour courir la dernière étape entre Perth et Sydney.

622 marathons en 622 jours


Par jour, Tom Dennis court plus de 50 kilomètres dans l'espoir de réussir son défi, soit plus de l'équivalent d'un marathon. Il veut battre l'ancien record détenu par le Danois Jesper Olsen qui avait parcouru, en 2005, la Terre en 662 jours. Tom Dennis souhaite en faire le tour en 622 jours. Après 20 mois, l'Australien en est à environ 570 marathons.

Si ce diplômé en mathématiques et en océanographie passionné du monde s'émerveille chaque jour de repousser ses limites, il reconnaît que ce n'est pas tous les jours facile. Son secret ? "Il suffit de se focaliser sur votre objectif. Vous devez vous y habituer" peut-on lire sur sa page internet. La meilleure solution est, selon lui, de prendre les jours les uns après les autres sans penser à toute la distance qu'il reste encore à parcourir.



Récolter de l'argent pour une oeuvre de charité

Sa motivation pour réussir ce challenge est double : récolter de l'argent pour un organisme de bienfaisance tout en une aventure exceptionnelle. L'organisme que Tom Dennis a choisi d'honorer est Oxfam. "Je voulais un organisme qui rendait service pas seulement aux Australiens, mais à beaucoup de gens à travers le monde" explique-t-il.

Tom partage en temps réel son récit et ses photos chaque jour sur son blog. Il peut être localisé grâce à son GPS. Sa femme Carmel, la photographe de l'aventure, va régulièrement à sa rencontre et s'occupe des médias sociaux afin de récolter un maximum de dons.

En savoir plus sur:

Nos partenaires