Le sort alarmant des lanceurs d'alerte

19/03/16 à 15:02 - Mise à jour à 05/04/16 à 10:06

Source: Le Vif/l'express

SwissLeaks, LuxLeaks, écoutes NSA... De nombreux scandales n'éclateraient jamais si des lanceurs d'alerte ne se mouillaient pas. Ceux-ci vivent un calvaire après leur divulgation. Or, en Europe, ils sont très peu protégés.

Rudolf Elmer est toujours debout. Pourtant, on a tout fait, en Suisse, pour tenter de briser cet homme robuste. Son péché : avoir trahi le sacro-saint secret bancaire érigé en devise nationale par les Helvètes. Elmer est un des premiers lanceurs d'alerte de l'ère WikiLeaks. Le calvaire qu'il a vécu en révélant les comptes clients de la banque Julius Bär aux îles Caïman, pour laquelle il travaillait, n'est pas digne d'une démocratie. Menaces, harcèlement jusque devant son domicile, guerre psychologique, dénonciations calomnieuses auprès des employeurs qu'il sollicitait pour un nouveau job...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires