Le soldat Bergdahl a fêté Noël et joué au badminton avec ses geôliers talibans

01/06/14 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Le Vif

Pendant ses cinq ans de captivité chez les talibans afghans, le soldat américain Bowe Bergdahl a bu beaucoup de thé vert, joué au badminton et même fêté Noël avec ses geôliers islamistes, selon un chef rebelle de la région.

Le soldat Bergdahl a fêté Noël et joué au badminton avec ses geôliers talibans

© AFP

La libération du soldat Bowe Bergdahl a été annoncée samedi par les autorités américaines, qui ont procédé en échange au transfert de cinq cadres de l'ancien régime taliban détenus à Guantanamo.

Après sa capture fin juin 2009, Bergdahl a été détenu dans plusieurs endroits le long de la frontière afghano-pakistanaise. Dimanche, un commandant pakistanais du réseau Haqqani, puissante branche des talibans, a fait à l'AFP le portrait d'un homme qui a su s'adapter à sa captivité en échangeant avec ses geôliers.

Il s'est ainsi mis à leur diapason en matière de boisson, en consommant du thé vert afghan toute la journée. "Il aimait beaucoup cela. Il le préparait souvent lui-même", a déclaré le commandant. En revanche, contrairement aux talibans, gros mangeurs de viande, le soldat américain "aimait les légumes et ne demandait de la viande qu'une ou deux fois par semaine"

Avec le temps, Bowe Bergdahl, aujourd'hui âgé de 28 ans, a appris à parler couramment les deux principales langues de l'Afghanistan, le dari (persan) et le pachto (langue de l'ethnie pachtoune dont sont issus la majorité des talibans). Si ses geôliers ont tenté de lui apprendre les principes de l'islam, en lui fournissant des livres religieux, il a préféré d'autres activité. "Il passait plus de temps à jouer au badminton ou à aider à préparer les repas", a dit le commandant. "Il adorait le badminton et jouait toujours avec ses gardiens. En fait, il a appris à jouer à beaucoup de combattants".

Le natif de l'Idaho mettait un point d'honneur à célébrer les fêtes chrétiennes comme il le faisait chez lui. "Il n'en manquait aucune. Il parlait à ses gardiens de Noël et de Pâques des semaines à l'avance, et les fêtait avec eux".

Un échange qui ne plaît pas aux républicains

Des membres républicains du Congrès ont émis de fortes réserves quant à l'accord conclu par Barack Obama sur l'échange de cinq talibans contre le soldat Bergdahl, certains l'accusant même d'enfreindre la loi. Plusieurs républicains ont ainsi souligné que l'échange de libérations ne ferait qu'encourager les enlèvements de soldats américains.

Selon le Washington Post, les députés n'ont eu connaissance du transfert de 5 prisonniers de Guantanamo qu'une fois l'échange effectué avec le sergent Bowe Bergdahl.

Les États-Unis ont annoncé samedi la libération du soldat américain retenu en Afghanistan aux mains des talibans depuis cinq ans, à l'issue d'un échange contre cinq Afghans de Guantanamo transférés vers le Qatar, qui a servi d'intermédiaire.

Mike Rogers, président de la Commission du renseignement à la Chambre a déclaré qu'il était "très troublé" par le fait que les Etats-Unis aient "traité avec des terroristes" pour conclure cet échange. "Je pense que cette décision va mettre en danger les soldats américains dans les années à venir", a-t-il ajouté.

L'influent sénateur républicain John McCain a demandé quelles mesures avaient été prises pour "s'assurer que ces extrémistes talibans cruels et violents ne retournent jamais combattre contre les Etats-Unis et nos partenaires".

Des membres de la Chambre et de la commission des services armés du Sénat ont été encore plus durs avec Obama, l'accusant d'enfreindre la loi. "En exécutant ce transfert, le président viole clairement les lois stipulant qu'il doit informer le Congrès 30 jours avant tout transfert de terroristes de Guantanamo, et expliquer en quoi la menace représentée par ces mêmes terroristes est considérablement atténuée", ont indiqué le député Howard "Buck" McKeon et le Sénateur James Inhofe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires