"Le Rapport Nemtsov" : le document qui révèle les manoeuvres guerrières de Poutine

13/05/15 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Le Monde

Sous le titre "Poutine. La Guerre", le rapport de l'opposant Boris Nemtsov, tué par balle au pied du Kremlin le 27 février dernier, est paru à titre posthume. Il en ressort que plus de 220 soldats russes seraient déjà morts lors des combats en Ukraine.

"Le Rapport Nemtsov" : le document qui révèle les manoeuvres guerrières de Poutine

© Reuters

Le rapport, de 64 pages et 11 chapitres, présenté par quelques figures de l'opposition russe ce mardi 12 mai révèle de quelle façon le Kremlin envoyait systématiquement des troupes en Ukraine. Pour le journal de l'opposition russe, la Novaja Gazeta, Boris Nemtsov avait réuni tout le matériel pour pouvoir étayer ses révélations. "Il travaillait avec des sources anonymes et cherchait des personnes proches des opérations russes en Ukraine. Mais il n'a pu mettre ses recherches par écrit puisqu'il a été abattu le 27 février, non loin des murs du Kremlin. C'est désormais notre tâche de faire ressortir la vérité." stipule ce même journal.

Boris Nemtsov

Boris Nemtsov © Reuters

Une tâche compliquée quand on sait que le matériel informatique de l'ancien vice-premier ministre de Boris Elstine a été saisi par les enquêteurs au lendemain de sa mort, selon le Monde. Néanmoins, "sur base de notes écrites et de témoignages de familles", quelques proches sympathisants ont réussi à reconstituer le travail de Nemtsov précise encore Le Monde. "Tout ce qui est dans ce rapport a été vérifié. Ce que nous ne pouvions vérifier a été supprimé" affirme Ilia Iachine, un des proches de l'opposant abattu.

Ilia Iachine

Ilia Iachine © Reuters

Selon le rapport, près de 220 soldats russes sont décédés en Ukraine. 150 sont morts en août 2014 lors des combats autour de la ville Ilovaïsk et 70 lors des combats de Debaltsevo, en février. Ceux-ci auraient été rapatriés de Donbas par un mystérieux bateau cargo, le 'cargo 200', vers la Russie. Des documents et des témoins l'attestent.

Certains des témoins repris dans ce rapport ont été obligés de démissionner de l'armée avant d'être envoyés en Ukraine. En échange de leur silence, en cas de blessure ou de décès, ils ont obtenu des indemnités financières qui s'élevaient en moyenne à 3 millions de roubles ( 53.000 euros). Celles-ci n'auraient cependant plus été versées à partir de septembre 2014. En plus de ces soldats, la Russie aurait aussi envoyé des "volontaires" , ou plutôt des mercenaires puisqu'ils auraient reçu entre 60.000 et 90.000 roubles par mois. Parmi eux, il y aurait eu la garde personnelle de Kadyrov, composée d'anciens combattants des guerres russo-tchétchènes.

Le rapport estime qu'au total, l'aide financière de Moscou aux séparatistes prorusses du Donbass s'élève à environ 53 milliards de roubles (930 millions d'euros) pour dix mois. Les dépenses seraient réparties comme suit : 21 milliards de roubles pour l'entretien des 6000 volontaires russes, 25 milliards pour l'armement des rebelles prorusses et 7 milliards pour la livraison d'armes russes. Une somme à laquelle il faut ajouter 80 milliards de roubles d'aide aux réfugiés.

Les auteurs du rapport insistent sur le fait que ce rapport a été fait pour les Russes. Pour que ces derniers comprennent que "Poutine veut diriger comme Staline et vivre comme Abramovitch, un milliardaire russe. Il ment au peuple russe et au monde entier."

Les auteurs du rapport, tiré dans un premier temps à 2000 exemplaires, espèrent pouvoir augmenter le tirage de celui-ci, mais ils font face à des imprimeurs peu enclins à les aider.

En savoir plus sur:

Nos partenaires