"Le pouvoir gouvernemental se limite à transmettre les messages des mondes économique et financier"

06/09/15 à 10:00 - Mise à jour à 10:20

Source: Le Vif/l'express

Après avoir prédit la crise des subprime, l'anthropologue appelle à restaurer la primauté du politique sur l'économie dans Penser tout haut l'économie avec Keynes. Si on avait bien lu le penseur britannique, on n'en serait peut-être pas là. Entretien avec Gérald Papy pour Le Vif.

Si Paul Jorion a pu annoncer en 2007 la crise des subprime, c'est parce qu'il n'est pas économiste de formation mais anthropologue et sociologue. Dans son dernier ouvrage (1), il rend hommage à une personnalité, John Maynard Keynes (1883-1946), qui avait réussi à prendre ses distances avec l'arbitraire des chiffres pour proposer une critique pertinente des dérives du capitalisme. Pour Paul Jorion, la crise financière de 2007-2008 démontre que le politique doit définitivement primer sur le diktat de l'économie. Rencontre.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires