Le dernier mail du pilote suicidaire de la Germanwings dévoilé

07/03/16 à 20:11 - Mise à jour à 20:14

Source: Knack

Le dernier mail envoyé par Andreas Lubitz, le copilote de Germanwings qui a délibérément crashé un Airbus A320 avec 149 personnes à bord dans les Alpes françaises, contenait des informations plutôt alarmantes.

Le dernier mail du pilote suicidaire de la Germanwings dévoilé

Andreas Lubitz © Belga

Dans un mail d'Andreas Lubitz, envoyé à son médecin le 10 mars 2015, soit une quinzaine de jours avant le catastrophe, on peut lire selon le journal allemand Bild quelques révélations alarmantes. Dans ce courriel, le pilote de 27 ans évoque entre autres, ses craintes de devenir aveugle.

"L'hôpital universitaire n'arrive pas à expliquer pourquoi ma vue a changé. Depuis le début des tests, ma vue s'est malheureusement encore empirée et je n'arrive plus à bien voir en présence d'une lumière claire, le manque de sommeil et le stress n'arrangent rien ", écrit-il.

Le mail montre aussi que Lubitz souffre de dépression et que cet état combiné à la perte de sa vue lui fait peut-être craindre la perte de son job. Le co-pilote déclare aussi que l'antidépresseur qu'il prend le rend agité. Il n'arrive plus à dormir que deux heures et parfois moins. "Je sais que malgré cette situation difficile je dois plus dormir et diminuer le stress ", peut-on encore lire dans le courrier.

"Si le problème avec mes yeux pouvait être résolu, tout serait ok. Il n'y a rien d'autre qui me contrarie", conclut Lubitz.

L'Airbus A320 de la Germanwings, qui reliait Barcelone à Düsseldorf, s'est écrasé le 24 mars 2015 dans les Alpes françaises. Les 149 passagers sont morts. Les boites noires retrouvées sur les lieux du crash ont laissé entendre que Lubitz avait délibérément crashé l'avion sur les flancs de la montagne après avoir évincé le pilote du cockpit.

Après le crash, les enquêteurs ont trouvé à son domicile un certificat médical déchiré qui stipulait que le copilote n'était pas en état de voler. Sur son ordinateur, l'historique de ses recherches internet a révélé des recherches sur les portes de cockpit et les manières de se suicider. Le rapport final sur le crash sera communiqué le 13 mars par les autorités françaises.

TE/Ca.L

Nos partenaires