"Le contrôle des frontières est la condition de l'hospitalité"

23/10/15 à 08:17 - Mise à jour à 08:15

Source: Le Vif/l'express

Devenu une figure de la pensée européenne contemporaine, Luuk van Middelaar s'est fait connaître à deux titres. Comme conseiller et concepteur des discours du premier président permanent du Conseil européen, le Belge Herman Van Rompuy, qui a inauguré la fonction en 2009. Et en tant qu'auteur de l'ouvrage Le passage à l'Europe (Gallimard) consacré prix du livre européen en 2012. A 42 ans à peine, ce Néerlandais a donc de l'Europe une expérience forgée à la fois par la recherche académique et par le travail de terrain en une période que son patron avait justement qualifié de tempête pour l'Europe. Dans un ouvrage paraissant en néerlandais et opportunément intitulé Na de storm (Lannoo), Luuk van Middelaar et son compère Philippe Van Parijs interpellent une série de personnalités, de Jürgen Habermas à Pierre Rosanvallon, sur les meilleures pistes à explorer pour sauver la démocratie en Europe. Démocratie si malmenée par les dernières crises ? Luuk van Middelaar tempère : " L'Europe, c'est une pluralité de démocraties ". Et on ne mesure pas assez les avancées engrangées sur les dossiers de l'euro et des réfugiés. Au prochain colloque, Quelle Europe en 2050 ? (1), de l'Académie royale de Belgique, il évoquera la question ô combien d'actualité des frontières de l'Union.

Le Vif/L'Express : Votre nouveau livre s'intitule Na de storm, une référence au livre d'Herman Van Rompuy, L'Europe dans la tempête, leçons et défis (Racine) paru en 2014. Quel enseignement tirez-vous de la crise de la dette grecque ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires