Le Boeing 777 de Malaysia Airlines abattu par l'armée américaine ?

23/12/14 à 14:50 - Mise à jour à 15:45

Source: Paris Match

Ancien patron de la petite compagnie aérienne Proteus Airlines et auteur du roman "La Chambre des Officiers", Marc Dugain a mené une enquête sur le Boeing 777 de Malaysia Airlines porté disparu depuis le 8 mars dernier. Dans ses conclusions publiées par l'hebdomadaire français Paris Match, il émet l'hypothèse que l'appareil a été abattu par l'armée américaine.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines abattu par l'armée américaine ?

© iStock

D'après Dugain, l'avion se serait écrasé à proximité de Diego Garcia, une petite île britannique de l'Océan Indien louée aux États-Unis et abritant une base militaire américaine. Le Boeing aurait été abattu par l'armée américaine qui craignait un attentat terroriste sur Diego Garcia. Selon l'écrivain, l'avion a pu être détourné par un hacking à distance de son système informatique en vue de commettre un attentat terroriste. Il se peut également qu'il y ait eu un incendie à l'origine du décès de toutes les personnes à bord. Ces deux suppositions expliqueraient que l'appareil ait dévié de sa trajectoire et que, de peur qu'il se dirige sur Diego Garcia, l'armée américaine ait décidé de l'abattre.

Pour étayer son hypothèse, Marc Dugain cite les témoignages des habitants de Kudahuvadhoo, une île à l'extrême sud de l'archipel des Maldives, situé au-dessus de Diego Garcia. Le matin du 9 mars, un pêcheur, qui comme les autres témoins, ignorait que l'avion avait disparu, a aperçu un appareil de taille importante. "J'ai vu un avion énorme nous survoler à basse altitude. Il faisait beaucoup de bruit. Il a fait un virage au sud-sud-est et il a continué à la même altitude. J'ai vu des stries rouges et bleues sur une couleur blanche" a-t-il rapporté. Ce témoignage, ainsi que ceux d'autres habitants de l'île, n'aurait jamais été pris en compte par les enquêteurs officiels malgré que l'heure à laquelle l'avion a été aperçu par les habitants de Kudahuvadhoo coïnciderait avec l'endroit où il aurait dû se trouver s'il avait suivi ce tracé depuis l'instant où il a disparu des radars.

Dugain a également pu consulter les photos d'un objet étrange retrouvé par deux adolescents près des côtes de Baarah, une île de l'extrême nord de l'archipel des Maldives. L'armée serait venue chercher l'objet et l'aurait remis à Boeing, qui n'en a plus parlé. Selon les spécialistes à qui l'enquêteur a confié les clichés, l'objet ressemble pourtant fort à un extincteur de Boeing, une information confirmée par un militaire des Maldives.

Il y a quelques mois, Tim Clark, le CEO de la compagnie aérienne Emirates avait déjà affirmé au magazine allemand Der Spiegel que la disparition du vol MH370 était suspecte. Il s'est dit totalement insatisfait de ce qui est sorti de l'enquête jusqu'à présent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires