La Turquie, ou la tentation de l'ingérence

12/08/16 à 13:20 - Mise à jour à 13:21

Source: Le Vif/l'express

Selon une évaluation récente de l'Ocam, le risque de débordement dans la diaspora turque se situe au niveau 2 (moyen) de la menace. Gare aux retours de vacances !

Les masques tombent à Ankara. Le président du Parlement (AKP) veut expurger la Constitution turque de sa laïcité. Le président Recep Tayyip Erdogan, nouveau " raïs " drainant des centaines de milliers de partisans dans la rue, réclame la restauration de la peine de mort et se détourne ostensiblement de l'Europe. Après le coup d'Etat manqué, la gigantesque répression (60 000 personnes limogées, sous les verrous ou en garde à vue) ne laisse guère de doute sur l'évolution du régime. Il ne fait pas bon être turc ces temps-ci : les événements de la nuit du 15 au 16 juillet ont causé plus de 300 morts et 1 500 blessés (chiffres provisoires). La diaspora turque en Belgique (plus de 160 000 personnes) n'en sort pas indemne, partagée entre les pro- Erdogan et les pro-Fethullah Gülen, un prédicateur islamiste exilé aux Etats-Unis, que l'AKP accuse d'avoir ourdi le complot.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires