La résolution sur le génocide arménien ne satisfait pas la communauté arménienne de Belgique

24/07/15 à 07:52 - Mise à jour à 07:52

Source: Belga

La communauté arménienne de Belgique n'est pas satisfaite de la résolution de la majorité parlementaire sur la commémoration du génocide arménien, adoptée jeudi soir à la Chambre.

La résolution sur le génocide arménien ne satisfait pas la communauté arménienne de Belgique

Une pancarte "100 ans de déni" lors d'une manifestation à Jérusalem ce 24 avril pour commémorer les 100 ans du génocide arménien. © BELGAIMAGE/Gali Tibbon

La communauté arménienne de Belgique déplore notamment l'ambiguïté du texte, en particulier dans le paragraphe 2 qui demande au gouvernement fédéral "de reconnaitre que la Turquie actuelle ne saurait être tenue pour responsable historiquement et moralement du drame vécu par les Arméniens de l'Empire Ottoman". "Ce paragraphe fait un amalgame malheureux. Aujourd'hui, de courageux intellectuels et membres de la société civile turque prônent le langage de vérité. Ils se battent avec dignité, souvent au péril de leur intégrité physique, pour que leur pays reconnaisse le génocide arménien, assume son passé et se débarrasse enfin du fardeau de plus en plus insoutenable d'un mensonge d'Etat qui perdure depuis 100 ans. Tout au contraire, les autorités turques s'arc-boutent sur le déni, persistent à nier l'évidence du génocide des Arméniens et des Araméens (Syriaques, Chaldéens et Assyriens) et continuent à en glorifier les ordonnateurs", estiment les communautés arménienne et araméenne de Belgique dans un communiqué.

"Elles se font en cela, les héritières des actions de l'Empire ottoman. Cette Turquie officielle porte, pour le moins, une responsabilité morale", ajoutent-elles.

Une résolution approuvée à la Chambre

La Chambre a approuvé jeudi la résolution de la majorité parlementaire sur la commémoration du génocide arménien. Le texte a recueilli l'unanimité moins 8 abstentions dans l'opposition. Les députés qui se sont abstenus se sont justifiés en invoquant un texte trop faible.

La résolution reproduit les propos du premier ministre, Charles Michel, qui a reconnu le 18 juin, devant la Chambre, le génocide au nom du gouvernement belge. Elle ne comporte pas en revanche une disposition énonçant que le parlement belge en fait de même. Plusieurs amendements ont été déposés pour y remédier mais ils n'ont pas été approuvés.

Les députés Stéphane Crusnière et Philippe Blanchart (PS), Benoît Hellings (Ecolo), Olivier Maingain (FDF), Benoît Dallemagne et Vanessa Matz (cdH) ainsi que Raoul Hedebouw et Marco Van Hees (PTB) se sont abstenus. L'attention s'est également portée sur le député et bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir (PS), dont l'absence lors d'une minute de silence commémorant le génocide avait été décriée. L'homme était présent jeudi et a approuvé la résolution.

En savoir plus sur:

Nos partenaires