La pop star des djihadistes n'est pas si morte que ça

08/08/16 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Afp

Un rappeur allemand qui a rejoint les rangs du groupe Etat islamique n'a finalement pas été tué dans un raid aérien en Syrie en octobre, contrairement à ce qui avait été affirmé à l'époque. Mais qui est Denis Cuspert, cette ancienne star bling-bling et l'une des recrues occidentales les plus fameuses de l'EI ?

La pop star des djihadistes n'est pas si morte que ça

© Capture d'écran YouTube

Denis Cuspert, mieux connu en Allemagne sous son nom d'artiste Deso Dogg, est devenu l'une des recrues occidentales "star" de l'EI. Cet homme de 41 ans est né d'un père ghanéen et d'une mère allemande et a grandi à Berlin. Petite frappe, il dévalisait les touristes dès ses quinze ans et a été emprisonné à plusieurs reprises pour coups et blessures avant de se tourner vers le rap. Au début de sa carrière dans les années 90, il n'était que chaîne en or et biceps. Il sort un premier album en 2006 (l'ange noir) et un dernier en 2009. Dès 2010, il va se radicaliser auprès de l'imam Pierre Vogel.

Du rap aux "nasheed"

Si à son départ vers la Syrie, il quitte le monde du rap et se fait désormais appeler Abou Talha Al-Almani ("Abou Talha l'Allemand), il ne va pas délaisser la musique pour autant puisqu'il va chanter les louanges du djihad à travers des "nasheed" (des poèmes musulmans musicaux) selon Le Monde.

Il est apparu dans de nombreuses vidéos de propagande du groupe jihadiste et selon les responsables américains, dans l'une d'elles il tient une tête coupée. Le Pentagone avait affirmé que le rappeur avait été tué au cours d'un bombardement aérien le 16 octobre, non loin de Raqa, le bastion de l'EI en Syrie.

Pas tout à fait mort

"A l'époque nous avions estimé que la frappe avait été couronnée de succès. Il semblerait maintenant que nous nous étions trompés et que Denis Cuspert a survécu", a déclaré le commandant Adrian Rankine-Galloway, dans un communiqué. Celui-ci n'a pas voulu dire pourquoi les États-Unis avaient changé d'avis sur le sort de l'Allemand.

Le rappeur a été vu dans des vidéos diffusées postérieurement à la frappe du 16 octobre, mais il n'y fait pas allusion au bombardement. Cuspert, qui a fait allégeance au chef de l'EI, est considéré comme l'un des principaux recruteurs de jihadistes allemands. Il a aussi encouragé les musulmans vivant en occident à commettre des attentats dans leur pays au nom de l'EI.

Considéré comme "une pop-star du djihad", il aura sans doute été mieux soigné que ces frères de combat.

Nos partenaires