La cote d'Obama au plus bas en Russie et en Allemagne

14/07/14 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Le Vif

Le président des Etats-Unis Barack Obama n'a jamais été aussi impopulaire en Russie, ainsi qu'en Allemagne et au Brésil, selon l'enquête mondiale 2014 de l'institut américain Pew parue lundi et réalisée après les révélations sur l'espionnage américain dans le monde.

La cote d'Obama au plus bas en Russie et en Allemagne

© Reuters

La France est désormais le pays européen où Barack Obama a la cote la plus élevée, indique le Pew Center dans son enquête annuelle, réalisée de mars à juin dans 44 pays dont sept européens, auprès de 48.643 personnes. Les autres pays européens inclus dans l'étude sont l'Allemagne, la Grèce, l'Italie, la Pologne, l'Espagne et le Royaume-Uni.

Les Français sont 83% à faire confiance à Barack Obama pour qu'il prenne de bonnes décisions de politique étrangère, un chiffre identique à celui de 2013, bien qu'en retrait par rapport aux années précédentes. Seuls les Sud-Coréens et les Philippins, dans le reste du monde, sont plus nombreux à lui être favorables.

Mais l'image du président américain, déjà exécrable, s'est encore effondrée en Russie. Seulement 15% des Russes lui font confiance, contre 29% en 2013 et 41% en 2010. Et 71% ont une image défavorable de l'Amérique. Les Russes ont été interrogés en avril, en plein chaos ukrainien, alors que les Etats-Unis et l'Europe venaient d'imposer des sanctions contre des responsables et institutions russes proches du président Vladimir Poutine.

L'image personnelle de Barack Obama chute le plus dans deux pays où les révélations d'Edward Snowden sur l'espionnage à grande échelle de l'Agence nationale de sécurité (NSA) ont provoqué des scandales d'Etat: l'Allemagne et le Brésil.

En Allemagne, le président américain reste, certes, très populaire: 71% des Allemands lui font toujours confiance. Mais ils étaient 88% l'an dernier et 93% juste après son élection en 2009. Paradoxalement, l'image des Etats-Unis reste bonne pour environ la moitié des Allemands, autant qu'en 2013.

Au Brésil, dont la présidente Dilma Rousseff a annulé une visite d'Etat à Washington en raison du scandale de la NSA, seulement la moitié des personnes interrogées font confiance à Barack Obama, contre plus de deux tiers l'an dernier.

Dans 22 pays sur 36 où des données permettaient de faire la comparaison, la réputation américaine comme pays protecteur des libertés individuelles de ses citoyens a chuté. De plus en plus de pays désapprouvent aussi l'usage militaire de drones par les Américains, notamment au Sénégal (86% d'opposition), en Ouganda (56%), en France (72%) et en Allemagne (67%). Globalement, souligne toutefois Pew, Barack Obama reste un dirigeant populaire, sauf au Moyen-Orient. En Chine et en Israël, il a même gagné des points.

L'image de la Chine dans le monde est majoritairement positive dans plus de la moitié des pays, met par ailleurs en avant ce sondage, mais les différences régionales sont prononcées.

Américains et Européens se méfient, alors que les Africains sont très favorables. Quelque 80% des Kényans estiment que la croissance économique chinoise profite à leur pays, contre seulement 47% des Français.

Nos partenaires