La Chine tente une énième prise de pouvoir en mer de Chine méridionale

24/06/15 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

La Chine compte faire construire des bases aériennes à usage civil et militaire sur les îles factices qu'elle a créées de toutes pièces dans l'archipel des Spratly en mer de Chine méridionale. Une décision qui risquerait d'attirer les foudres des pays voisins, la Chine enfreignant le droit de la mer.

La Chine tente une énième prise de pouvoir en mer de Chine méridionale

© REUTERS

La construction des îles factices devrait se terminer très prochainement. Le ministère chinois a informé sur son site qu'elles seraient dotées de bases aériennes civiles et militaires. Il s'agirait ici d'une énième tentative de la Chine d'imposer sa souveraineté sur la mer de Chine méridionale qu'elle dispute actuellement avec le Vietnam, la Malaisie, les Philippines et l'Indonésie. La Chine tente d'étendre sa Zone économique exclusive (ZEE), un territoire sur lequel elle peut exercer des droits souverains dans un périmètre de 370 km autour de ses côtes.

Bien que les États-Unis aient demandé l'arrêt immédiat des travaux en précisant que "l'escalade des tensions mettait en danger la paix et la stabilité dans la région", le Président Obama semble perplexe quant aux moyens diplomatiques à utiliser afin d'y mettre fin, affirme le Courrier International.

La plus grande menace en effet serait que la Chine, en dominant la mer de Chine méridionale, ferme ces eaux à l'internationale, bloquant de ce fait la route à plus de la moitié des cargaisons mondiales. De plus, les îlots construits se trouvent potentiellement sur de grandes réserves d'hydrocarbures. Aujourd'hui, la Chine interdit toujours aux pêcheurs philippins d'accéder à leur zone traditionnelle de pêche.

L.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires