L'Etat Islamique créé une première 'wilaya' à cheval entre l'Irak et la Syrie

31/08/14 à 08:38 - Mise à jour à 09:08

Le groupe jihadiste de l'Etat islamique (EI), qui a proclamé en juin un califat sur les territoires qu'il contrôle en Irak et en Syrie, a créé sa première "wilaya" (province) à cheval entre les deux pays, a indiqué samedi une ONG.

L'Etat Islamique créé une première 'wilaya' à cheval entre l'Irak et la Syrie

Un djihadiste de l'État islamique à Mossoul en Irak © Reuters

"Ils ont fusionné les villes de Boukamal (en Syrie) et d'Al-Qaïm (en Irak), ainsi que les villages environnants en une 'wilaya' qu'ils ont baptisée 'province d'Al-Furat' (Euphrate)", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les villes de Boukamal (est syrien) et d'Al-Qaïm (ouest irakien) sont situées des deux côtés de la frontière et sont bordées par le fleuve de l'Euphrate. "Ils disent ainsi briser les frontières dessinées par Sykes-Picot", a ajouté M. Abdel Rahmane en référence aux accords franco-britanniques sur le partage du Moyen-Orient à la fin de la Première guerre mondiale. En Syrie comme en Irak, l'EI nomme les régions qu'il contrôle par 'wilaya', terme désignant une région administrative autonome à l'époque des califes. Mais c'est la première fois qu'il fusionne en une 'wilaya' deux villes de part et d'autre de la frontière irako-syrienne.

L'EI, accusé de nombreuses atrocités en Irak comme en Syrie, a proclamé fin juin un califat de la ville syrienne d'Alep (nord) à la province irakienne de Diyala (est), faisant fi des frontières, et désigné Abou Bakr Al-Baghdadi comme calife, soit le "chef des musulmans partout" dans le monde. Le califat est un régime politique hérité du temps du prophète Mahomet, qui a disparu avec le démantèlement de l'Empire ottoman dans les années 1920.

En savoir plus sur:

Nos partenaires