L'EI s'apparente à un Etat, pas une simple organisation terroriste

16/12/15 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Source: Afp

Le groupe Etat islamique (EI) "s'apparente à un Etat" et le qualifier d'organisation "terroriste" minimise l'ampleur du problème, selon le patron des renseignements intérieurs allemands, qui a aussi estimé qu'avec les attentats de Paris l'EI a voulu "discréditer" les réfugiés.

L'EI s'apparente à un Etat, pas une simple organisation terroriste

Un char de l'État islamique à Raqqa, en Syrie, qui est depuis 2014 la capitale officieuse de l'organisation État islamique. © REUTERS

"Décrire l'EI comme une organisation terroriste, c'est minimiser le problème", a jugé Hans-Georg Maassen dans un entretien télévisé diffusé mardi soir sur la chaîne Phoenix.

Pour lui, l'Etat islamique n'est en rien comparable avec des organisations comme la Faction armée rouge, dont la violence d'extrême-gauche a ensanglanté l'Allemagne dans les années 70 et 80. "L'EI est une formation s'apparentant à un Etat et qui veut mener une guerre contre nous", a-t-il affirmé.

Revenant sur les attentats de Paris, dont deux des auteurs ont semble-t-il été contrôlés parmi des réfugiés sur l'île grecque de Leros, M. Maassen a estimé que "l'EI a fait (...) un +Show of force+" (démonstration de force, ndlr).

Les jihadistes voulaient "montrer ce qu'ils pouvaient faire" et "nous impressionner. Il voulait aussi discréditer une partie du flux des réfugiés", a dit le chef de l'Office de protection de la Constitution (Verfassungsschutz).

Survenus le 13 novembre, les attentats de Paris et du Stade de France, dans la banlieue parisienne, ont fait 130 morts et plus de 350 blessés et ont été revendiqués par l'organisation Etat islamique.

Au moins deux des trois auteurs, qui avaient emprunté le flux des réfugiés pour entrer en Europe, avaient été contrôlés le 3 octobre sur l'île grecque de Leros, l'un des points d'entrée en Europe pour les centaines de migrants, notamment syriens, qui fuient la guerre et les persécutions.

Le groupe Etat islamique contrôle de larges pans du territoire de la Syrie et de l'Irak exerçant de facto sa souveraineté sur ces terres, qualifiées de califat, où l'organisation a notamment mis en place sa propre administration et système judiciaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires