Jacques De Decker
Jacques De Decker
Secrétaire perpétuel de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique
Opinion

18/06/16 à 13:59 - Mise à jour à 20/06/16 à 10:06

Jo Cox, l'incarnation de l'espoir européen

L'Europe a sa martyre. Une femme jeune, mère de deux petites filles, militante des causes les plus généreuses, est tombée sous les balles d'un forcené, incapable de traduire son message autrement que par le langage odieux et stupide de la violence. C'est presque une allégorie. Non : c'en est une!

Jo Cox, l'incarnation de l'espoir européen

Hommage à Jo Cox © REUTERS

Notre culture est faite d'images sacrificielles de cette dimension. L'Europe, privée de signes forts depuis sa création, timorée devant le langage sublimé de la culture, qui n'a pas voulu d'hymne officiel ni de drapeau digne de ce nom, qui s'est calfeutrée dans le langage déshumanisé du calcul et de la "communication", se trouve dotée, à quelques jours d'un tirage au sort qui aurait pu l'amoindrir et déforcer, d'un symbole, d'une légende , d'un mythe.

L'opposition n'aurait pu être plus évidente. L'idéal devant le repli, l'espoir devant la lâcheté, l'intelligence, osons-le dire, devant la connerie. On a scrupule à user d'un vocabulaire aussi indigne, mais c'est l'époque qui nous y force, époque où la hauteur de vue a mauvaise presse, où la générosité est suspecte de calculs cachés, où le cynisme l'emporte sur l'idéal. Jo Cox, à travers tout ce que l'on apprend d'elle, représente cette génération montante qui est celle de notre futur : femme, elle incarne des valeurs de confiance envers les prochaines générations, ce dont les enfants qu'elle mis au monde témoignent ; intellectuelle, elle s'entend à traduire dans le réel le savoir que lui a transmis l'université ; dans la force de l'âge, elle sait qu'elle peut encore avoir une emprise sur l'avenir, et elle l'a exprimé à haute et intelligible voix. Car nous devrons désormais parler d'elle au passé.

Si la société convulsive où nous nous débattons a de l'avenir, si l'utopie dont elle a besoin pour survivre trouve à se concrétiser vraiment, c'est à des êtres de sa qualité qu'elle le doit. Des Jo Cox, il y en a des quantités incroyables en Europe, des femmes sorties de leur servitude ancestrale et qui, dès qu'elles disposent d'un levier, s'en servent pour faire avancer les valeurs de paix, de tolérance, d'ouverture, de confiance qui leur sont consubstantielles.

Partager

Jo Cox: L'espoir européen a désormais son incarnation. L'Histoire s'écrit ainsi, hélas, d'une encre rouge

Elle est morte au champ d'honneur, l'expression n'a jamais été aussi pertinente. Son sacrifice est réel, ce n'est pas celui de fanatiques nihilistes et suicidaires dont le mental ignore que nous n'avons qu'un seul monde et qu'il s'agit de le laisser en meilleur état que celui où nous l'avons trouvé. Ses petites se trouvent privées d'une mère dont elles n'osaient penser qu'elle serait un jour une héroïne, son compagnon est amputé d'une moitié qu'il devra désormais partager avec ceux qui la célébreront sans frontières. L'espoir européen a désormais son incarnation. L'Histoire s'écrit ainsi, hélas : d'une encre rouge.

En savoir plus sur:

Nos partenaires