"Il faut utiliser Facebook pour arrêter les jeunes qui vont combattre en Syrie"

06/06/13 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Le Vif

L'expert en antiterrorisme belge, Gilles de Kerckhove, voudrait utiliser Facebook pour décourager les jeunes musulmans radicalisés de partir se battre en Syrie.

"Il faut utiliser Facebook pour arrêter les jeunes qui vont combattre en Syrie"

© AFP

"Les états membres de l'UE doivent miser sur Facebook, Twitter et Youtube pour mieux appréhender le problème des djihadistes européens qui partent combattre en Syrie. Nous savons que ce sont les canaux employés pour recruter les jeunes" déclare le Belge Gilles de Kerchove, coordinateur de l'Union Européenne pour la lutte contre le terrorisme.

Plusieurs pays européens craignent que les combattants, qui entretiennent des liens avec Al-Qaïda, rentrent radicalisés et représentent un danger pour la société. Dans le pire des cas, ils pourraient commettre un attentat terroriste. Selon le journal britannique The Guardian, l'inquiétude augmente depuis le massacre d'un soldat à Londres.

"Entre 500 et 700 combattants européens en Syrie"

De Kerckhove souligne que le problème de combattants étrangers en Syrie dépasse celui de la guerre en Afghanistan. "Il est difficile de donner des chiffres exacts, étant donné que de nombreux djihadistes se rendent en Syrie de façon illégale. Nous estimons qu'il y a actuellement entre 500 et 700 combattants européens."

Si les mesures antiterroristes relèvent, en grande partie, des états membres, de Kerckhove espère une collaboration pour établir des directives communes. De Kerckhove voudrait également approcher la Turquie d'où de nombreux "voyageurs suspects" se rendent en Syrie.

La Belgique fait office de pionnière dans le débat sur les combattants en Syrie. La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (CDH) a déjà proposé quelques initiatives à cet égard.

AVE

En savoir plus sur:

Nos partenaires