Il est enfin possible d'avorter au Chili, sous trois conditions

19/07/17 à 15:57 - Mise à jour à 15:56

Le Sénat chilien vient d'autoriser l'avortement, sous trois conditions. Le Chili était jusqu'ici l'un des pays avec la législation la plus sévère concernant l'interruption volontaire de grossesse.

Il est enfin possible d'avorter au Chili, sous trois conditions

Manifestation à Santiago réclamant la dépénalisation de l'avortement © BELGAIMAGE

Il sera désormais légal d'avorter au Chili s'il y a un risque pour la vie de la mère, ou du foetus, ou en cas d'une grossesse après un viol. Avant le passage de cette loi, toute femme ayant recours à un avortement risquait la prison.

Le projet de loi doit encore passer devant la Chambre des Députés. Elle avait été présentée il y a plus de deux ans et demi, mais avait déclenché de nombreuses critiques, notamment du côté de l'Eglise catholique et des partis politiques conservateurs. Pourtant l'avortement n'a pas toujours été interdit au Chili. L'avortement thérapeutique était autorisé dès 1931 pour toute femme dont la vie était considérée comme étant en danger par au moins deux docteurs. La dictature militaire l'a ensuite aboli en 1989, en justifiant que les avancées médicales rendaient le risque inexistant.

Un vote serré et sous tension

La séance a été perturbée par des militants anti-avortement qui ont interrompu les votes à plusieurs reprises.

Chaque condition devait être votée séparément, ce qui a mené à des résultats parfois très serrés :

- Le vote en faveur d'un avortement en cas de danger pour la vie de la mère a récolté 20 votes pour et 14 contre.

- Le vote en faveur d'un avortement si le foetus est non viable a récolté 18 votes pour et 14 contre.

- Le vote en faveur d'un avortement en cas de viol a récolté 18 votes pour et 16 contre.

Le projet de loi est largement soutenu par la présidente Michelle Bachelet, qui en a fait un de ses principaux objectifs de campagne. Ses défenseurs espèrent que la proposition passera maintenant sans encombre devant la Chambre des Députés

Eléonore Loisel

Nos partenaires