Homicides par armes à feu : la Belgique quatrième des pays développés

22/06/15 à 11:26 - Mise à jour à 11:58

Source: Belga

Les États-Unis font souvent la une des journaux à ce sujet mais les statistiques sur les homicides par armes à feu dans les autres pays développés méritent qu'on y regarde de plus près.

Homicides par armes à feu : la Belgique quatrième des pays développés

© REUTERS

Ce mercredi 17 juin, Dylann Roof, 21 ans, ouvrait le feu dans une église de la communauté noire de Charleston en Caroline du Sud. Bilan de ce nouveau meurtre racial : neuf morts. Après cette tragédie, le week-end a encore été meurtrier aux USA. Samedi soir, une fusillade a fait un mort et 9 blessés pendant une fête sur un terrain de basket à Detroit. A Philadelphie, deux enfants et cinq adultes ont été blessés lorsqu'un homme a ouvert le feu vers 22 heures lors d'une fête de quartier.

Au lendemain de la tragédie de Charleston, Barack Obama déclarait : "En quelque sorte, nous devons nous rendre à l'évidence que ce genre de violence de masse n'arrive pas dans les autres pays civilisés". Ajoutant : "Cela n'arrive pas à d'autres endroits aussi fréquemment". Et il a raison au vu de ce graphique extrait d'un rapport publié par l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC). Compilé par le quotidien anglais The Guardian, il montre le taux d'homicides par arme à feu dans les pays les plus développés du monde.

Homicides par armes à feu : la Belgique quatrième des pays développés

© The Guardian/UNODC

La Belgique, quatrième des pays développés

En premier lieu, on trouve, sans surprise, le pays de l'Oncle Sam. Le taux annuel d'homicides par arme à feu est de 2,97 % sur 100 000 personnes, soit trois fois plus que dans la plupart des autres nations considérées comme "riches" par l'OCDE. Avec environ une arme à feu pour chaque homme, femme et enfant dans le pays, les Etats-Unis sont les premiers sur toute la ligne. Si on inclut les pays d'Amérique latine dans ces statistiques, dans le trio de tête, on trouve le Honduras, le Salvador et la Jamaïque. Le Mexique ou le Brésil ont également des taux de mortalité par arme à feu très élevé, à cause de l'instabilité politique qui y règne et de la guerre à laquelle se livrent les narcotrafiquants.

Si les États-Unis font souvent la une des journaux avec ce genre de drames relançant le débat sur la possession libre d'armes à feu, les statistiques sur les homicides par armes à feu dans les autres pays développés méritent qu'on y regarde de plus près. Et, fait plutôt étonnant, à la quatrième place, après la Suisse, la Turquie et l'Italie on retrouve la Belgique devant la Bulgarie et le Canada. L'étude intitulée The Small Arms Survey (2007) révèle ainsi que pour la Belgique le pourcentage d'homicides par arme à feu est de 39,5% soit 0,68 % sur 100 000 citoyens. En Belgique, il y a 1,800 000 d'armes en circulation parmi la population (17,2 %). La France est loin derrière avec un pourcentage de 0,06% homicides pour 100 000 habitants.

En savoir plus sur:

Nos partenaires