Génocide arménien: les Justes turcs, ces oubliés de l'histoire

07/06/17 à 14:45 - Mise à jour à 14:48
Du Le Vif/L'Express du 02/06/17

Alors qu'un million et demi d'Arméniens vivant sous l'Empire ottoman ont perdu la vie entre 1915 et 1923 dans ce qui sera qualifié de premier génocide du xxe siècle, une poignée de Turcs, simples bergers ou fonctionnaires se sont opposés aux ordres de déportation des populations arméniennes, le payant parfois de leur vie. Leur héroïsme n'a jamais été raconté, ni leur mémoire, honorée.

Lorsque Joséphine Mouradian, la mère de Jean-Pierre Fleury, racontait à son fils la tragédie du peuple arménien, elle n'omettait jamais de terminer son récit en lui disant : " Jeannot, n'oublie pas que ce sont des Turcs qui nous ont sauvés. " Jean-Pierre était alors un jeune Français qui avait découvert l'origine arménienne de sa mère au détour d'une conversation échangée avec un inconnu. Bouleversé par la révélation de l'identité cachée de sa mère, le jeune homme n'a alors cessé de l'interroger sur les événements tragiques qui ont conduit près d'un million et demid'Arméniens à perdre la vie sous l'Empire ottoman entre 1915 et 1923. Mais comme des dizaines de milliers d'Arméniens réfugiés en France, la mère de Jean-Pierre était avare de mots pour évoquer ce qui sera qualifié, soixante ans plus tard, de premier génocide du xxe siècle. " Quand elle est morte, je n'en savais pas plus ", déclare-t-il aujourd'hui, devant la cheminée de son pavillon de chasse en Sologne. " Depuis, j'ai parcouru les chemins de la Syrie et de la Turquie, interrogé ceux qui ont encore le souvenir, et appris que mon arrière-grand-père a eu sa tête plantée sur une pique. Mais je ne sais toujours pas qui sont ces Turcs qui nous ont sauvés. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires