Fukushima : le gouvernement nippon en alerte "maximum"

29/03/11 à 07:48 - Mise à jour à 07:48

Source: Le Vif

La situation est toujours "imprévisible" dans la centrale de Fukushima, motivant le gouvernement nippon à "s'attaquer à ce problème dans un état d'alerte maximu". En Belgique, aucune radioactivité significative n'a été mesurée par l'AFCN.

Fukushima : le gouvernement nippon en alerte "maximum"

© REUTERS/Ho New

Le puissant séisme de magnitude 9 et le gigantesque tsunami du 11 mars ont fait environ 28.000 morts et disparus dans le nord-est du Japon et endommagé les circuits de refroidissement des réacteurs de Fukushima Daiichi, provoquant une série d'accidents et des fuites radioactives.

Naoto Kan, le Premier ministre japonais, a assuré mardi que son gouvernement était "en état d'alerte maximum" pour gérer les problèmes de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, selon l'agence Jiji.

Naoto Kan a souligné que la situation restait "imprévisible" dans cette centrale, dont les systèmes de refroidissement de plusieurs réacteurs sont en panne et d'où les fuites radioactives se sont multipliées depuis le séisme et le tsunami du 11 mars. Le gouvernement "va s'attaquer à ce problème dans un état d'alerte maximum", a-t-il ajouté lors d'une réunion de la commission budgétaire du Sénat.

Les craintes de pollution de l'environnement et de la chaîne alimentaire ont été renforcées après l'annonce lundi soir que des traces de plutonium avaient été décelées dans cinq prélèvements de terre effectués il y a une semaine dans l'enceinte de la centrale.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires