"Fierté musulmane" contre Femen aux seins nus

12/04/13 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Le Vif

Des femmes musulmanes se mobilisent sur Internet contre les Femen. Elles opposent leur "fierté musulmane" au féminisme seins nus qu'elles jugent oppressants.

"Fierté musulmane" contre Femen aux seins nus

© Capture d'écran / Facebook "Muslim women against Femen"

Qu'elles soient voilées ou non, elles sont musulmanes, fières de l'être et le disent haut et fort sur Internet. Protestant contre le mouvement des Femen, des musulmanes britanniques de l'université de Birmingham orchestrent la riposte contre celles qui leur ont, selon elles, "volé leur voix". La campagne est intitulée "Muslimah Pride Day" et est initiée par les "Muslim women against Fee" (les musulmanes contre les Femen) dont le groupe sur Facebook compte 6.828 membres.

"Une nudité contre-productive"

En soutien à une jeune Tunisienne, Amina Tyler, qui après la diffusion de photo d'elle seins nus, aurait été menacée, les Femen de plusieurs pays ont en effet protesté seins nus devant des mosquées à Paris, Bruxelles, Berlin, Milan, Kiev ou même São Paulo.

En réaction à ces manifestations, Sofia Ahmed, une des fondatrices du mouvement "fierté musulmane" exprime son incompréhension, dansune tribune publiée ce mercredi sur le site britannique Huffington Post. "J'espère que Amina Tyler est saine et sauve. Toutefois je ne parviens pas à voir comment déclarer une journée "Topless Jihad" pour la soutenir, peut avoir un quelconque effet sur son sort". "Une politique basée sur le slogan "femmes musulmanes, dénudez-vous" est non seulement contre-productive, mais également absurde", affirme Sofia Ahmed.

Fierté musulmane contre des " impérialistes "

Ainsi, via le groupe Facebook "Muslim women against Femen" et le hashtag sur Twitter "muslimahpride", les musulmanes, voilées ou non, ont été invitées à publier des photos d'elles accompagnées d'un panneau exprimant leur fierté (pride en anglais) d'être musulmanes. Si la riposte se veut pacifiste, les mots employés contre les activistes Femen ne vont tout de même pas par quatre chemins, les qualifiant d'"islamophobes" ou encore d'"impérialistes", voire en qualifiant le mouvement de "féminisme colonial".

Les Femen n'ont pas attendu longtemps pour répondre. Toujours sur Twitter, leur compte français a déjà publié des photos d'activistes répondant aux musulmanes, par panneaux interposés et, bien sûr, seins nus.

Laura Paillard (Stag)

En savoir plus sur:

Nos partenaires