Espagne: Ciudadanos, coup de neuf ou coup de bluff?

20/12/15 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Source: Le Vif/l'express

L'ascension de Ciudadanos, ce parti politique libéral, conduit par son jeune et charismatique leader, Albert Rivera, bouscule la campagne des élections législatives du 20 décembre. Coup de neuf ou coup de bluff pour la démocratie espagnole ?

Il est rare de voir une réunion électorale débuter par un cours d'histoire, a fortiori constitutionnelle. Pourtant, ce 6 décembre, sur la plaça Major de Nou Barris, dans le nord de Barcelone, c'est bien ce qui attend, sous la forme d'une (courte) vidéo, un public revigoré par du chocolat chaud et des churros servis par les militants. De la tentative avortée, en 1812, de créer une Espagne libérale jusqu'à la sortie du franquisme, le film donne au meeting une allure de fac de droit. Une curiosité ? Oui, mais à l'image de la formation en campagne ce soir-là, Ciudadanos (C's, pour Citoyens). Créée il y a dix ans dans un restaurant de Barcelone par une poignée d'intellectuels catalans de gauche et antinationalistes, la "plate-forme civique" s'est muée ces derniers mois, à la surprise générale, en un parti de gouvernement qui a essaimé dans le royaume. Aux élections autonomes du printemps, sa percée en fait l'allié indispensable des majorités dans plusieurs parlements régionaux. Et à en croire les sondages, dix jours avant les élections législatives du 20 décembre, C's, avec 20 % d'intentions de vote, dispute la deuxième place au Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et paraît bien placé pour dicter ses conditions au prochain président du gouvernement.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires