En Syrie, un groupe rebelle enferme des civils dans des cages comme "boucliers humains"

01/11/15 à 17:47 - Mise à jour à 19:15

Source: Belga

Un groupe rebelle syrien a placé des civils alaouites et des soldats du régime dans des cages en fer sur des places publiques près de Damas comme "boucliers humains" face aux frappes aériennes, selon une vidéo et une ONG.

En Syrie, un groupe rebelle enferme des civils dans des cages comme "boucliers humains"

Image d'illustration (manifestation à Douma en février 2015 pour protester contre les actions de Bachar al-Assad) © REUTERS/Bassam Khabieh

Jaïch al-Islam ("L'armée de l'islam" en arabe), considéré comme le plus important groupe rebelle près de la capitale, "a placé des soldats du régime faits prisonniers et des civils alaouites dans des cages et les a dispersés sur des places de la Ghouta orientale, surtout dans la ville de Douma", a déclaré dimanche à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Des centaines de civils avaient été faits prisonniers lors d'une attaque il y a près de deux ans contre la petite ville de Adra al-Ommaliyé, dans la Ghouta orientale, à l'est de Damas.

L'alaouisme, une branche du chiisme, est la confession du président syrien Bachar al-Assad.

Jaïch al-Islam "dit que l'objectif est d'empêcher les bombardements des forces du régime sur la région", a ajouté Rami Abdel Rahmane. Selon lui, "des dizaines de cages ont été utilisées. Dans chacune se trouvent trois ou quatre personnes, parfois sept".

Le groupe "utilise les prisonniers et les captifs comme boucliers humains". "Parmi eux se trouvent des familles entières", a-t-il encore dit.

La Ghouta orientale, un bastion rebelle, est régulièrement visée par des bombardements du régime.

En savoir plus sur:

Nos partenaires