"Détruire Daech ? On n'y arrivera pas complètement"

06/12/15 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Le Vif/l'express

"L'action de la coalition est une réponse militaire à un phénomène, Daech, qui n'est pas que militaire", constate Didier Leroy, expert du monde arabe à l'Ecole royale militaire et à l'ULB.

Le Vif/L'Express : Vous rentrez d'un périple en Cisjordanie. Comment réagissent les Palestiniens aux attentats terroristes qui ont frappé Paris ?

Didier Leroy : La condamnation des attentats est totale, y compris parmi les jeunes qui ont des liens de près ou de loin avec des mouvements comme le Hamas. Les étudiants palestiniens rencontrés ne sont pas attirés par le modèle idéologique et structurel incarné par Daech. En Cisjordanie et à Gaza, le modèle, c'est le Hezbollah libanais, seule force armée arabe de la région qui a fait ses preuves contre l'armée israélienne. Les représentants politiques de l'OLP, d'ONG palestiniennes et d'autres secteurs de la société civile nous ont tous dit leur indignation à propos du terrorisme de l'Etat islamique. Les acteurs de tous âges avec lesquels nous avons eu des échanges à Jéricho, Bethléem ou Ramallah ont, en général, une opinion politique nuancée. Ils ne sont pas tombés dans le repli communautaire sunnite, très antioccidental.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires