Des journalistes du Monde témoins d'attaques chimiques en Syrie

27/05/13 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Le Vif

Dans un reportage publié sur le site internet Le Monde.fr, plusieurs journalistes, des envoyés spéciaux, témoignent de ce qu'ils ont vu sur le front syrien. Des attaques chimiques auraient lieu depuis le mois d'avril. Silencieuses, inodores et incolores, elles sont devenues le quotidien des membres de l'Armée Syrienne Libre.

Des journalistes du Monde témoins d'attaques chimiques en Syrie

© Reuters

"Pas d'odeur, pas de fumée, pas même un sifflement indiquant l'éjection d'un gaz toxique", c'est comme cela que se passe une attaque à l'arme chimique, raconte Jean-Philippe Rémy, journaliste au Monde. C'est justement le but de ce genre d'attaques, ne pas se faire remarquer.

Puis arrivent les symptômes, beaucoup plus visibles. Un médecin décrit : "Les gens qui arrivent ont du mal à respirer. Ils ont les pupilles rétractées. Certains vomissent. Ils n'entendent plus rien, ne parlent plus, leurs muscles respiratoires sont inertes. Si on ne traite pas de toute urgence, c'est la mort."

Le président Barack Obama avait promis en août 2012 que le recours aux armes chimiques par Bachar al-Assad constituerait le franchissement d'une "ligne rouge" susceptible d'entraîner une intervention contre le régime, rappelle Le Monde.

Un reportage à lire sur Le Monde.fr.

En savoir plus sur:

Nos partenaires