Des combattants de l'Insurrection de Varsovie décorés par l'Allemagne

16/04/15 à 21:32 - Mise à jour à 21:32

Source: Belga

L'Allemagne a décerné jeudi pour la première fois sa plus haute distinction, la croix fédérale du Mérite, à des combattants polonais de l'insurrection de Varsovie d'août 1944, la plus sanglante insurrection en Europe durant la Seconde guerre mondiale.

Des combattants de l'Insurrection de Varsovie décorés par l'Allemagne

Le ghetto de Varsovie. © Reuters

"Vous avez connu des souffrances incommensurables et l'humiliation profonde", a déclaré l'ambassadeur allemand Rolf Nikel à vingt anciens combattants qui ont reçu cette distinction lors d'une cérémonie à l'ambassade d'Allemagne à Varsovie.

"Vous avez fait l'expérience de la force d'un régime inhumain qui a traité ses adversaires de façon impitoyable", a ajouté l'ambassadeur. Quelques 50.000 insurgés, essentiellement de jeunes scouts et des soldats de l'Armée nationale, sous les ordres du gouvernement polonais en exil à Londres, ont pris les armes le 1er août 1944 contre l'occupant nazi.

Près de 200.000 civils et insurgés ont été tués en 63 jours de combats. Après la défaite polonaise, toute la population de Varsovie a été chassée de la ville, des dizaines de milliers de personnes ont été déportées dans des camps de concentration, et la ville a été rasée.

"Nous avons eu des sentiments mitigés. Nous avons hésité à accepter cette récompense. Nous n'avons rien fait pour l'Allemagne, nous avons milité pour la Pologne", a confié à l'AFP Leszek Zukowski, 86 ans, l'un des combattants décorés. "Mais réflexion faite, (...) c'est une forme de rapprochement. Nous l'avons fait pour l'avenir, pour la réconciliation, pour la coopération entre nos pays", a ajouté M. Zukowski, qui est président de l'Association mondiale des soldats de l'Armée nationale.

"Vous montrez que la réconciliation est possible, quand les victimes serrent la main aux descendants des criminels du passé", a déclaré l'ambassadeur.

L'idée de récompenser les combattants polonais est née en août dernier, lors de la visite du président polonais Bronislaw Komorowski à Berlin pour l'inauguration d'une exposition sur l'insurrection de Varsovie à l'occasion de son 70e anniversaire.

Le président Komorowski était alors accompagné par des anciens combattants qui, depuis des années, font un travail de mémoire auprès des jeunes en Allemagne pour les mettre en garde contre le danger d'une guerre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires