"Daech prospère là où les Etats reculent"

18/11/15 à 09:31 - Mise à jour à 09:39

Pour Fabrice Balanche, chercheur invité au Washington Institute, "les Occidentaux ont été trop loin dans leur position contre Bachar Al Assad. Si on cherche à changer les pouvoirs dans des sociétés pas prêtes au changement, soit on remplace un dictateur par un autre, soit on provoque le chaos."


...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires