Croatie: le futur Premier ministre, un novice en politique

22/01/16 à 14:24 - Mise à jour à 14:23

Source: Afp

Expert financier dans l'industrie pharmaceutique internationale, Tihomir Oreskovic, qui doit être investi vendredi Premier ministre croate, présente la double originalité d'être un novice en politique et un expatrié qui n'a vécu que quelques années dans son pays.

Croatie: le futur Premier ministre, un novice en politique

Tihomir Oreskovic © REUTERS

Peu connu par ses compatriotes avant d'être pressenti au poste de Premier ministre à la suite des législatives de novembre, M. Oreskovic, 49 ans, est le fruit du compromis d'une coalition formée par l'Union démocratique croate (HDZ, conservateurs) et la formation Most, un parti hétéroclite.

Ce choix d'un spécialiste des finances pour diriger le nouveau gouvernement illustre la volonté de la nouvelle majorité de concentrer ses efforts sur le redressement économique de ce pays balkanique qui a adhéré en 2013 à l'Union européenne.

"Sur le plan financier, je suis un conservateur. Sur le plan commercial, je ne suis pas partisan des décisions risquées et des expérimentations... Politiquement, j'appartiens au centre", a-t-il déclaré après avoir été choisi par la coalition.

Vendredi, en présentant son programme au Parlement, il a affirmé que les membres de son cabinet devront "être préparés à prendre des décisions difficiles" pour redresser l'économie.

Double nationalité

M. Oreskovic, né à Zagreb en 1966, a quitté la Yougoslavie deux ans plus tard, lorsque ses parents décidèrent de s'installer au Canada, où il a mené des études de chimie, puis de finances.

M. Oreskovic, qui a la double nationalité croate et canadienne, a entamé en 1995 sa carrière dans le secteur pharmaceutique, au sein du laboratoire Eli Lilly.

En 2005, il intègre Teva, le géant pharmaceutique israélien, aujourd'hui numéro un mondial des médicaments génériques. A partir de 2009, il occupe des postes de dirigeant financier de l'entreprise pour l'Europe de l'Est, le Proche-Orient, Israël et l'Afrique.

Entre 2012 et 2015, il dirige la plus grande compagnie pharmaceutique croate, Pliva, contrôlée par Teva depuis 2008, et devient parallèlement, à partir de 2014, le directeur financier pour l'Europe de Teva.

Les dix derniers mois, avant d'être pressenti Premier ministre, il était le directeur financer en charge du marché mondial des médicaments génériques.

Cet homme aux cheveux bruns grisonnants, à l'allure d'homme d'affaires toujours impeccablement vêtu, est décrit par ses collègues et amis comme un dirigeant laborieux, doté de bonnes qualités diplomatiques.

Sa nomination a été saluée par les milieux économiques croates. Lui-même souligne que son expérience dans le secteur privé est un avantage pour attirer les investissements en Croatie, qui peine à sortir d'une longue récession économique.

Marié et père de quatre enfants, M. Oreskovic est perçu comme un homme de famille discret, peu présent dans les médias jusqu'à maintenant. Il est amateur de vélo en altitude et de pêche.

Même s'il est revenu sur le sol natal en 2009, M. Oreskovic parle le croate avec un fort accent. Ses premières apparitions publiques ont provoqué une explosion de blagues sur les réseaux sociaux.

Il a dit avoir l'intention d'améliorer la maîtrise de sa langue maternelle, affirmant toutefois qu'il sera plus important de se concentrer sur l'économie.

"J'espère que les Croates ne vont pas utiliser contre moi mes propres fautes de langue", a-t-il déclaré en plaisantant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires