"Churchill ne se serait jamais prononcé pour le Brexit"

16/11/16 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Source: Le Vif/l'express

Dans L'Europe en enfer (Seuil), premier volume d'une histoire du Vieux Continent au XXe siècle, le Britannique Ian Kershaw raconte les deux guerres et leur cortège de violences. Il y décrit aussi la naissance difficile de l'idée d'union européenne, ainsi que les rivalités qui rendent ce projet encore si fragile.

Dans ce premier volume, consacré à la période allant de 1914 à 1949, vous insistez sur l'explosion de violence en Europe, née dans la guerre des tranchées. N'est-ce pas finalement le fil conducteur de la première moitié du siècle ?

Des événements très violents ont précédé la Première Guerre mondiale. Je peux citer l'exemple des guerres des Balkans (1912-1913), ou celui du comportement des puissances coloniales européennes dans les territoires qu'elles avaient soumis. Mais l'un des points centraux du livre, c'est bien cette explosion qui semble avoir été programmée dans la guerre de 14-18, et a laissé sa trace après la fin des hostilités. Pour bien comprendre le catastrophique enchaînement des deux conflits mondiaux, il faut avoir en tête cette histoire de la violence, car c'est le chemin qui mène de l'un à l'autre. Au début de la Grande Guerre, toutes les puissances pensaient pouvoir l'emporter rapidement. Elles prônaient des stratégies offensives et n'étaient pas disposées à supporter une guerre d'usure. Mais, dès la Noël 1914, il était clair que cela durerait longtemps, jusqu'à l'épuisement de l'un des deux camps. J'ai été surpris de voir à quel point les premiers mois ont été meurtriers. Et le 1er juillet 1916, premier jour de la bataille de la Somme, les pertes britanniques se sont élevées à 60 000 soldats mis hors combat, dont 20 000 morts, soit l'équivalent du public que peut accueillir un stade de football aujourd'hui ! RUE DES ARCHIVESLe 19 septembre 1946, Winston Churchill, Premier ministre britannique, plaide à Zurich pour la création d'Etats-Unis d'Europe... sans le Royaume-Uni !
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires