Chez Mac Donald's, 90 % des employés ont un contrat très précaire

06/08/13 à 15:04 - Mise à jour à 15:04

Source: Le Vif

En Grande-Bretagne, Mac Donald's emploie actuellement 82.800 personnes (sur 83.000 au total) en leur faisant signer un contrat controversé. Il s'agit de contrats "zéro heure", c'est-à-dire sans garantie de temps de travail ou de salaire minimum. Suite à ces révélations, Mac Donald's est potentiellement devenu le plus gros employeur dit "zéro heure" dans le secteur privé en Grande-Bretagne.

Chez Mac Donald's, 90 % des employés ont un contrat très précaire

© Image Globe

Les employés engagés sous ces termes ne savent pas quand ils auront du travail, s'ils en auront et pour combien de temps. En revanche, ils ne sont pas forcés d'accepter les heures de travail proposées.

Andy Stanford, un parlementaire travailliste, a milité pour abolir ce type de contrat. Selon lui, il n'est pas justifiable que des personnes travaillant 20 à 30 heures par semaine ne soient pas engagées sous des termes plus précis. Selon le député, lorsque Mac Donald's commande la nourriture, il le fait en fonction du nombre potentiel de clients pour pouvoir cuisiner une juste quantité de plats. "Pourquoi dès lors l'entreprise n'utilise-t-elle pas cette même information pour évaluer la quantité de personnel dont elle aura besoin à un moment donné ?", s'interroge-t-il.

Une porte-parole du géant alimentaire justifie : "Beaucoup de nos employés sont des parents ou des étudiants qui cherchent un job flexible de manière à pouvoir prendre soin de leurs enfants, continuer leurs études et respecter d'autres engagements". Toujours selon elle, les heures des employés sont prévues à l'avance et il ne leur est pas demandé d'être disponible à tout moment. De plus, les travailleurs disposent de bénéfices tels qu'une assurance-vie et des réductions dans les 1.200 restaurants du groupe.

Un type contrat qui se répend Ce contrat à "zéro heure" ne date pas d'aujourd'hui et Mac Donald's n'est pas le seul à utiliser ce type d'engagement. La chaîne alimentaire engage des personnes sous ces termes depuis qu'elle s'est installée au Royaume-Uni en 1974. Subway, une autre chaîne de fast food connue fait de même.

Cette pratique, propre à la Grande-Bretagne, s'étend de plus en plus, et ce jusqu'à Buckingham Palace. Selon un récent sondage du Chartered Institute of Personnel and Developpement, une organisation composée des professionnels des ressources humaines, un million de Britanniques sont employés dans le cadre d'un contrat à "zéro heure".

Pour les syndicats et l'opposition travailliste, ces contrats accentuent la précarité. Les horaires de travail fluctuent, les salaires aussi et ce parfois dans d'importantes proportions. Comment dès lors se fixer un budget ou rembourser des crédits ?

La coalition gouvernementale britannique, quant à elle, considère que ces contrats sont nécessaires à la souplesse et à la solidité de l'emploi britannique. Actuellement, ces contrats à "zéro heure" sont limités aux emplois peu qualifiés, mais d'autres types de postes pourraient bientôt être touchés.

Nos partenaires