"Cher monsieur Trump, moi musulmane, je représente la plus grande menace pour l'EI"

11/12/15 à 10:57 - Mise à jour à 10:56

Source: Knack

Dans une lettre ouverte, une jeune musulmane fustige la proposition du milliardaire Donald Trump d'empêcher temporairement aux musulmans d'entrer aux États-Unis.

"Cher monsieur Trump, moi musulmane, je représente la plus grande menace pour l'EI"

Nazanin Amini sur une photo diffusée sur Twitter © Twitter

La lettre de Nazanin Amini est diffusée par The Huffington Post. Selon le site d'infos, Nazanin Amini est musulmane, Américaine et analyste financière. Sur son profil Twitter elle écrit qu'elle a fait des études de comportement politique à l'Université Duke et que "Dieu, la musique et le chocolat" lui procurent du réconfort.

Cher Monsieur Trump, écrit Amini, je représente la plus grande menace pour l'EI et tous les terroristes islamiques du monde. Je suis une jeune musulmane américaine éduquée, indépendante et ambitieuse et je suis immunisée contre leurs absurdités.

Ne me craignez pas. Ne m'isolez pas. Ne me stigmatisez pas. Vous ne faites pas "le bien pour les musulmans" comme vous l'avez déclaré, monsieur Trump. Et cette pensée unidimensionnelle ne rend pas service au pays. Je suis votre plus grande arme dans la lutte contre le radicalisme islamique. Si vous avez peur de moi, vous alimentez leur cause. Rangez-vous à mes côtés et vous ferez plier leur excuse barbare et minable d'état.

Je suis ce dont ils ont le plus peur. Pourquoi ? Parce que je ne suis pas réceptive à leur blasphème tordu, pervers dont ils prétendent que c'est ma religion. Je crois à l'islam qui m'encourage à choisir la raison, à dire la vérité et à agir pour l'humanité.

Ne me craignez pas. Ne m'isolez pas. Ne me stigmatisez pas. Fiez-vous à moi, pas à leur interprétation égarée, hypocrite et avide de pouvoir. Soutenez ma voix pour couvrir leur grondement. Alimentez ma passion pour la paix de sorte qu'elle puisse éteindre leur appétit sauvage de pouvoir. Croyez davantage à mon humanité qu'à leur inhumanité.

Cordialement,

Nazanin Amini

Trump, pourtant un adepte fervent de Tweeter, n'a pas encore réagi.

Les sondages ne sont pas univoques, mais au moins la moitié des républicains approuveraient la proposition du candidat républicain (d'après un autre sondage, 66 % des républicains approuvent une interdiction d'entrée des musulmans) alors que dans des sondages généraux, une large majorité d'Américains s'opposent à cette proposition.

Nos partenaires