Ces photographes qui ont illustré l'Amérique d'en bas pendant la Grande Dépression

20/09/16 à 09:50 - Mise à jour à 09:53

Source: Le Vif/l'express

Entre 1935 et 1943, à l'initiative d'une agence fédérale, plusieurs dizaines de photographes vont sillonner l'Amérique d'en bas pour montrer son visage ravagé par la Grande Dépression. Un portrait XXL unique à découvrir dans un livre convoquant tous les mythes fondateurs des Etats-Unis.

La Bourse qui dégringole en une séance, les banques dans la tourmente, la crise qui gangrène tous les rouages de l'économie, des catastrophes naturelles en cascade, deux millions et demi de personnes sur les routes... Le scénario ressemble à celui que l'on vit en Europe depuis 2008. Il date pourtant de 1929 quand l'Amérique se prend pour la première fois les pieds dans le tapis du capitalisme. Le jeudi noir du 24 octobre est inscrit dans tous les manuels d'économie à la rubrique des défauts de fabrication. Ce jour-là, le soufflé financier fourré à la promesse d'une croissance éternelle se dégonfle d'un coup. Il a suffi de quelques prises de bénéfices pour faire dérailler le train fou. La suite relève du cas d'école : la baisse de la Bourse provoque la panique, la panique entraîne la vente massive d'actions, qui fait dévisser à son tour les cours. Et ainsi de suite. Même proposés au tiers de leur valeur, les titres ne trouvent plus preneur. Le premier acte de la Grande Dépression vient d'avoir lieu. Le reste de la pièce se joue sur la scène nationale (et internationale dès le lendemain). Les banques ferment les robinets, sinon carrément leurs portes, les carnets de commandes des entreprises se vident, le chômage explose, la demande de biens s'enlise. Le système est grippé.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires