Catastrophes naturelles : la Belgique à la 140ème place du classement mondial

02/09/11 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Le Vif

Selon le premier WorldRiskReport, la Belgique se classe à la 140ème position des pays risquant d'être victimes de catastrophes naturelles et du changement climatique.

Catastrophes naturelles : la Belgique à la 140ème place du classement mondial

© Thinkstock

La Belgique est donc 140ème au classement mondial des pays les plus risqués. En tête de liste : l'île du Pacifique Vanuatu alors que c'est le Qatar qui a été élu le pays le plus sûr. Réalisé les Nations-Unies et l'Alliance Development Works, le WorldRiskReport établit un index en se basant sur différents facteurs. On retrouve ainsi l'exposition d'un pays aux catastrophes naturelles, les capacités d'une société en termes d'infrastructure, de logement, de nutrition, de services médicaux, ainsi que ses capacités d'adaptation.


Le scientifique responsable du projet, Jörn Birkmann, explicite : "La combinaison de ces facteurs est cruciale pour déterminer si une catastrophe naturelle telle qu'un tremblement de terre deviendra ou non un désastre." Mais les facteurs économiques et sociaux sont cruciaux pour déterminer le degré de risque d'un pays. "Quelque 28.000 personnes sont mortes lors du tremblement de terre de magnitude 9.0 en 2011 au Japon, tandis que le tremblement de magnitude 7.0 qui a frappé Haïti en 2010 a causé 220.000 décès", insistent les auteurs du rapport.


Au total, seuls 33 pays sont moins risqués que la Belgique. Malte, l'Islande et la Suède sont considérés comme les moins risqués. Quant aux Pays-Bas, la Grèce et la Roumanie, le rapport estime que ces nations européennes sont les plus à risques. En cause notamment : une forte exposition à la montée du niveau des mers.

D'après Peter Mucke de l'Alliance Development Works, une agence allemande spécialisée dans l'aide d'urgence, "les résultats du rapport montrent qu'il faudra à l'avenir davantage se concentrer sur la réduction des risques que sur l'aide humanitaire après une catastrophe".

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires