Avec Marlon James, la Jamaïque possède enfin son auteur de polar de référence

08/09/16 à 12:25 - Mise à jour à 15:17

Source: Le Vif/l'express

Marlon James publie Brève histoire de sept meurtres, son premier grand roman américain, digne d'un James Ellroy. Rencontre avant le festival America, à Paris.

Quand un important éditeur parisien se déplace à Bruxelles, en été, pour réunir quelques journalistes belges autour d'un jeune auteur et d'un premier roman qu'il souhaite chaudement présenter, on sait déjà qu'on tient " du lourd ". Et en l'état, pas d'erreur : le grand roman noir à ne pas rater en cette rentrée littéraire, comme toujours surchargée, fait 853 pages, s'ouvre sur la présentation des 75 personnages qui vont y habiter, pour dessiner une fresque de plus de trente ans d'histoire, depuis ce mois de décembre 1976 à Kingston, où des inconnus ont tenté d'assassiner le grand Bob Marley. Lourd donc. Quant à son auteur : près de 1 m 90 de certitudes cool, avec des bras larges comme deux jambes, et jamaïcain du tee-shirt aux dreadlocks. Mais qu'on ne s'y trompe pas : ce jeune quadra spécialiste de Bob et des bas-fonds de Kingston est aussi prof de littérature dans le Minnesota, déjà auteur là-bas de trois romans, et premier de sa nationalité à recevoir le très prestigieux Man Booker Prize, pour ce roman justement. Marlon James peut surtout citer du Dickens et du Virginia Woolf autant que du Lee Scratch Perry, tout en conviant Manchette ou Jean-Claude Izzo au rang de ses influences ! Un homme érudit donc, sûr de lui mais complexe, à l'image de cette Brève histoire de sept meurtres, roman qui se voulait à l'origine simple " crime novel ", mais devenu au fil de l'écriture la fresque censément définitive de la Jamaïque criminelle, culturelle et politique de ces quarante dernières années. Une ambition qui rappelle, tant dans la structure que la violence et la corruption déployées, le travail de James Ellroy effectué autour de Los Angeles, de L. A. Confidential à son récent Perfidia.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires