Amsterdam: scandale dans une administration suite à l'interdiction du port de la mini-jupe

17/03/16 à 11:10 - Mise à jour à 11:22

Source: Metro

Il souffle un vent de scandale dans une administration d'Amsterdam. Un supérieur a envoyé un mail à ses collaboratrices travaillant aux guichets leur interdisant de porter des mini-jupes, des robes ou des bottes montant jusqu'aux genoux. Sur les réseaux sociaux, les réactions n'ont pas tardé.

Amsterdam: scandale dans une administration suite à l'interdiction du port de la mini-jupe

© istock

L'affaire a lieu aux services à la population d'Amsterdam-Nieuw West, l'une des sept divisions administratives de la ville. Un chef d'équipe a pris l'initiative personnelle d'envoyer un mail à ses collaborateurs, et plus précisément collaboratrices, leur demandant de respecter à l'avenir un nouveau code vestimentaire. Ce dernier stipulait l'interdiction de porter des mini-jupes ou robes tout comme de hautes bottes aux personnes officiant aux guichets. Un témoin raconte : " L'interdiction vient du fait que le responsable d'équipe trouve ces tenues choquantes pour les personnes qui font appel aux services de la commune".

Entretemps, le manager a rapidement été rappelé à l'ordre. "Une telle interdiction n'est pas en vigueur", a déclaré le porte-parole de l'échevin des services de la ville au Volkskrant. "La seule recommandation pour les fonctionnaires est de porter des vêtements représentatifs et professionnels et ils sont les seuls à juger ce qu'ils peuvent porter ou non." Il confirme que le mail polémique a bien été envoyé sans concertation avec la hiérarchie.

Depuis la révélation de cette affaire et notamment sur Twitter, les réactions ont été virulentes. Sous le hashtag #rokjesgate (rokje=mini-jupe en néerlandais), de nombreux utilisateurs du réseau social crient au scandale, d'autres trouvent le contexte tellement absurde qu'ils pensent à une blague.

Des tweets appellent aussi les femmes à sortir leur plus belle mini-jupe pour faire un pied-de-nez à la volonté du manager et revendiquer leurs droits à leur liberté vestimentaire.

(Traduction: Avant, le début du printemps, aujourd'hui, le début de la révolte, le "printemps d'Amsterdam",#rokjesdag, tout le monde en mini-jupe!)

Nos partenaires