128 journalistes ont perdu la vie en 2014

15/12/14 à 15:09 - Mise à jour à 15:08

Source: Belga

Cette année, 128 journalistes sont morts dans l'exercice de leur métier ou en raison de leur profession, indique l'organisation PEC (Press Emblem Campaign). La région la plus meurtrière fut la bande de Gaza l'été dernier au cours de l'opération militaire menée par Israël. Seize reporters y sont décédés en juillet et août, précise l'ONG installée en Suisse.

128 journalistes ont perdu la vie en 2014

/ © Reuters

La Syrie est également une zone dangereuse pour les journalistes: 13 y sont morts, notamment ceux décapités par les membres du groupe Etat islamique (EI). Douze journalistes sont morts au Pakistan, 10 en Irak. En Ukraïne, où les autorités affrontent des indépendantistes russes, on déplore le décès de 9 reporters, dont 4 Russes. PEC avait comptabilisé la mort de 129 journalistes en 2013 dans le monde.

Les pays dangereux pour la profession sont à peu près les mêmes depuis plusieurs années: Syrie, Pakistan, Mexique, Irak et Somalie. Le Brésil, le Honduras, les Philippines, l'Inde et les territoires palestiniens occupés sont également des zones à risque.

En savoir plus sur:

Nos partenaires