10 lois sexistes dignes du Moyen-Âge encore d'application

20/02/15 à 14:09 - Mise à jour à 15:07

Source: Knack

Partout dans le monde il existe des lois qui semblent venir d'un autre âge et qui sont pourtant encore d'application. Même en Europe, des lois discriminantes pour les femmes perdurent. Un constat édifiant.

10 lois sexistes dignes du Moyen-Âge encore d'application

© Reuters

Le groupe de défense de la femme Equality Now pointe dans son dernier rapport des dizaines de pays qui ne respectent pas les droits des femmes. Des lois qui font du tort à ces dernières dès leur plus jeune âge et tout au long de leur vie. En voici 10.

1) Malte: un homme ne peut être poursuivi pour l'enlèvement d'une femme s'il épouse cette dernière

On retrouve le même genre de lois au Liban. En Éthiopie, Costa Rica, Guatemala, Pérou et Uruguay, cette loi n'a été modifiée qu'il y a peu.

2) Nigeria:la violence est autorisée lorsqu'elle a un but éducatif

Au Nigeria un mari peut battre sa femme, si le but est de la "corriger". Cette forme de violence est associée à de l'éducation, un peu comme on infligerait une fessée à un enfant désobéissant.

3) USA:la reconnaissance de maternité

Pour un enfant né d'un père américain, mais d'une mère étrangère et dont les parents ont été mariés avant le 23 décembre 1952, il est plus difficile d'obtenir la nationalité que l'inverse. Dans ce cas de figure, il faut une reconnaissance écrite du père qui garantit le soutien financier. Si l'enfant est plus âgé que 18 ans, il n'aura la nationalité américaine que si la mère a été naturalisée.

4) Iran: le témoignage d'une femme ne compte pas

Si une femme veut témoigner, il faut qu'elle soit accompagnée de deux hommes. Dans le cas contraire, son témoignage ne vaut rien. Dans la loi iranienne, une femme vaut moitié moins qu'un homme. Les hommes peuvent aussi avoir plusieurs femmes et une femme ne peut demander le divorce. Et si le tribunal accorde le divorce, c'est l'homme qui a la garde des enfants.

5) Congo: les femmes ne peuvent tenir un commerce

La femme est obligée de suivre son mari partout où il choisit de vivre. De même que tenir un commerce sans l'autorisation de son mari est interdit. Et s'il donne son accord, il peut le retirer à chaque instant.

6) Kenya: la polygamie est autorisée, même si la première femme n'est pas d'accord

Le rapport indique que le Kenya a récemment adopté une loi qui autorise la polygamie, même si la première femme n'est pas d'accord.

7) Arabie saoudite:les femmes ne peuvent conduire

C'est le seul pays au monde où les femmes ne peuvent pas conduire un véhicule. Si les femmes veulent voyager, se faire opérer, ou suivre une formation, elles doivent avoir l'autorisation écrite de leur mari.

8) Israël:les femmes ne peuvent quitter leur mari

Les mariages et divorces dépendent de la loi juive. Du coup les femmes ont moins le droit de quitter leur mari que l'inverse. Un proverbe dit "qu'il vaut mieux être un esclave qu'une femme sous la loi juive."

9) Inde:les femmes mariées peuvent y être violées

Malgré des lois plus strictes après les nombreux scandales de viols collectifs, il reste une énorme lacune dans la loi indienne selon l'organisation : "lorsque la victime a moins de 15 ans ou lorsque le mari est le violeur on ne peut parler de viol."

10) Russie: pas de métiers jugés dangereux, mauvais pour la santé ou trop difficiles pour les femmes

Cette loi englobe près de 456 emplois, comme chauffeur de train ou pompier, qui sont interdits aux femmes.

(IPS/Daily Beast/AVE)

En savoir plus sur:

Nos partenaires