Une société nipponne octroie un "bonus-chat" aux employés qui amènent leur félin au bureau

16/01/15 à 15:31 - Mise à jour à 19/01/15 à 09:17

Source: Metro

Au Japon, une entreprise a compris les effets bénéfiques des chats sur le niveau de stress de ses employés. Elle les incite à amener leur animal de compagnie au bureau en leur attribuant un bonus.

Une société nipponne octroie un "bonus-chat" aux employés qui amènent leur félin au bureau

© Twitter

L'effet bénéfique d'un animal de compagnie sur l'humeur est bien connue. Les chats en particulier sont des "éponges" à émotions. Des études ont prouvé que le simple fait de caresser un félin était une véritable arme antistress, le geste diminue ainsi l'anxiété, la tension artérielle, et donc le risque d'infarctus. Des séances de "ronronthérapie" sont actuellement très en vogue. Aux Etats-Unis, l'initiative " Take Your Dog Day", qui permet aux employés de certaines entreprises d'amener leurs animaux une journée au travail, remporte aussi un beau succès.

Surfant sur cette tendance, une entreprise japonaise a désiré profiter des multiples bienfaits de ces animaux de compagnie sur ses employés en recueillant 9 matous abandonnés et en les laissant 24/24 en liberté dans ses bureaux. Les effets positifs se sont vite fait ressentir: la communication s'est améliorée entre les employés, les bêtes à poil devenant le sujet de conversation numéro 1, le niveau de stress des travailleurs semble aussi avoir diminué même s'il arrive aux chats d'être un peu maladroits en marchant sur un clavier ou en jouant avec un câble.

Devant le succès de l'opération (la société n'aborde cependant pas les personnes qui pourraient être allergiques à ces petites bêtes à quatre pattes), le management a lancé une autre initiative. Chaque jour, les employés sont encouragés à apporter leur propre animal de compagnie avec eux au bureau. Et s'ils n'en possèdent pas, ils reçoivent 5.000 yens (environ 35 euros) par mois de "bonus-chat" pour qu'ils en adoptent un et l'apportent avec eux selon le site de Metro.

Notons encore qu'au Japon, le contexte est assez particulier concernant les chats. C'est au pays du Soleil Levant par exemple, que les premiers "bars à chats" ont vu le jour avant d'être importés en France et tout récemment en Belgique. En allant plus loin dans cette folie féline, des sociétés vont jusqu'à considérer la mort d'un animal de compagnie de la même manière que celle d'un membre de la famille. Les employés endeuillés par la mort de leur chat peuvent ainsi bénéficier d'un jour de congé. Voici ce que cela donne une ambiance de bureaux envahis de félins:

En savoir plus sur:

Nos partenaires