Sur la trace des livres maudits

30/03/16 à 12:11 - Mise à jour à 12:10

Source: Le Vif/l'express

L'historien et philosophe belge Arnaud de la Croix enquête sur des oeuvres qui, depuis des siècles, ont été condamnées et interdites par les autorités, souvent religieuses. Mais elles ont survécu à toutes les destructions. Voici leur histoire.

C'est un livre-fantôme. En fait, c'est seulement un titre. Mais tellement scandaleux, du moins au XIIIe siècle, qu'il a alimenté un flot de rumeurs dans toute l'Europe, durant des siècles. Cette oeuvre, qui n'avait donc jamais été écrite, a fini un jour par l'être : à force d'en entendre parler, quelques auteurs se sont mis en tête de la rédiger. Et au XVIIIe siècle, les manuscrits prolifèrent alors, anonymes et clandestins, tous dissemblables et pourtant tous affublés du même titre infâmant. Cette folle affaire, celle du Traité des trois imposteurs, présentant Moïse, Jésus et Mahomet comme des charlatans, est authentique. Comme les douze autres que relate l'historien et philosophe belge Arnaud de la Croix dans Treize livres maudits (1). Les experts les connaissent, et les recherches savantes effectuées à leur sujet sont légion. Mais pour les non-spécialistes, l'auteur en retrace l'essentiel.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires