Son vote N-VA lui a coûté la vie

11/09/14 à 10:50 - Mise à jour à 15:22

Source: De Morgen

Ce vendredi, la cour d'assises Anvers sera le théâtre d'un procès tragique. L'accusé, un ancien baryton de l'opéra d'Anvers qui est également considéré comme l'un des meilleurs tailleurs de diamants du monde, a disjoncté en apprenant que son partenaire n'avait pas voté pour le Vlaams Belang mais pour la N-VA.

Son vote N-VA lui a coûté la vie

Le palais de justice d'Anvers © BELGA

Selon le chef d'accusation relayé par le quotidien De Morgen, en 2012, une discussion politique entre les deux hommes aurait dégénéré lorsque le plus âgé d'entre eux a avoué que pour la première fois depuis des années, il n'avait pas voté pour le Vlaams Belang mais pour la N-VA. Après une violente altercation à propos des points de vue respectifs des partis sur les musulmans, l'accusé a poussé son conjoint sur le lit et l'a étranglé.

Fort marqué par le licenciement collectif de 270 membres de personnel de l'opéra en 1988 et le procès qui a suivi, l'accusé avait été interné pour dépression pendant deux mois en 2004. En 2006, il s'était déjà pris à la gérante d'une friterie.

Accusé d'homicide volontaire, l'ancien baryton risque 20 à 30 de prison.

En savoir plus sur:

Nos partenaires