Sean Spicer, le porte-parole de Trump, a démarré sa carrière à la Maison-Blanche comme lapin de Pâques

03/03/17 à 13:25 - Mise à jour à 14:24

Source: Knack

En 2008, Sean Spicer a fait ses premiers pas à la Maison-Blanche, sous la présidence de George W. Bush. Déguisé en lapin de Pâques, il était chargé de coordonner la chasse aux oeufs à la Maison-Blanche.

Sean Spicer, le porte-parole de Trump, a démarré sa carrière à la Maison-Blanche comme lapin de Pâques

Sean Spicer © REUTERS

Donald Trump est passé de prétendu self-made millionnaire sans expérience politique à président des États-Unis : avec une dose considérable de bonne volonté, l'histoire de Donald Trump se lit comme la parabole de l'homme qui a réalisé ses rêves. Cependant, il n'est pas le seul homme de la Maison-Blanche - les femmes sont très sous-représentées -à avoir gravi les échelons politiques. Sean Spicer, porte-parole de la Maison-Blanche, servait de lapin de Pâques présidentiel sous George W. Bush.

Le week-end dernier, les médias américains ont ressorti une interview de 2008 où Politico interroge le lapin de Pâques chargé du bon fonctionnement de la chasse annuelle aux oeufs à la Maison-Blanche. Celui-ci se révèle être un certain Sean Spicer, qui à ce moment-là occupait également une fonction au Bureau du représentant américain au commerce.

Endosser le rôle de porte-parole pour un président qui traite la presse comme son plus grand ennemi, c'est marcher sur la corde raide. Le fait que le président vous demande de remettre les journalistes à leur place ne facilite pas les briefings quotidiens à la presse. Cela explique en grande partie pourquoi les médias américains, surtout ceux de gauche, ont fait un sport d'examiner les agissements de Sean Spicer à la loupe. Ainsi, AV Club a évoqué sa haine viscérale des Dippin' Dots, un snack composé de petites boules de crème glacée.

L'émission satirique américaine Saturday Night Live n'hésite pas non plus à s'en prendre à Spicer. Après avoir présenté un sketch où Spicer attaquait la presse avec un pistolet à eau, le porte-parole aurait reçu un pistolet à eau de plusieurs employés de la Maison-Blanche. À en croire plusieurs sources, Spicer voulait réagir en arrosant quelques journalistes, mais Trump l'en a empêché.

Nos partenaires